Une voiture électrique coûte moins cher qu’un véhicule thermique

Le 07 octobre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les propriétaires de VE réduisent en moyenne de moitié leurs coûts d’exploitation et de maintenance contrairement aux propriétaires de véhicule thermiques.
Les propriétaires de VE réduisent en moyenne de moitié leurs coûts d’exploitation et de maintenance contrairement aux propriétaires de véhicule thermiques.

Selon Consumer Reports, les propriétaires de véhicules électriques dépensent 50% moitié moins pour l’entretien et la réparation de leur véhicule que les usagers de véhicule thermique.

 

Selon une étude réalisée par le cabinet de conseil Oliver Wyman, en Europe, les voitures électriques resteront plus chères à produire que les modèles à moteur à combustion pendant au moins une décennie. Mais les coûts de l’entretien et de réparations sont souvent négligés au moment d’acquérir une nouvelle voiture. Et c’est une erreur à en croire les résultats d’une analyse de l’association de consommateurs américaine Consumer Reports (CR).

Changement de main. Total a racheté au groupe Bolloré, Blue Point London, le premier réseau de recharge pour véhicules électriques de la capitale britannique (1.600 points de recharge). Nouveau signe de la volonté du groupe pétrolier de poursuivre son offensive dans la mobilité électrique. Total, ambitionne d’exploiter 150.000 points de charge pour véhicules électriques d’ici à 2025 en Europe.

 

La méthode 

«Bien que de nombreux acheteurs soient découragés par le prix d'achat plus élevé des véhicules électriques, le passage d'une voiture à essence traditionnelle à une voiture électrique peut être un excellent moyen d'économiser de l'argent tout au long de la vie du véhicule», affirme CR. En plus de faire l’économie de carburant, les propriétaires de VE réduisent en moyenne de moitié leurs coûts d’exploitation et de maintenance contrairement aux propriétaires de véhicule thermiques. Soit 3.900 euros en moyenne, sur toute la durée de vie d’une voiture.

 «Les VE sont relativement récents, et peu de données concrètes sont disponibles pour chiffrer ses allégations», notent les chercheurs. Du moins jusqu’à maintenant. CR a analysé les données d’enquêtes de fiabilité de 2019 et 2020 sur des milliers de véhicules électriques et thermiques. «Ces dernières années, cet échantillon d'enquête a inclus de plus en plus de véhicules électriques, dont des milliers de véhicules électriques à batterie (BEV) et de véhicules électriques hybrides rechargeables (PHEV)».

Les raisons

Les VE coûtent généralement moins cher «à entretenir car leur les moteurs et autres composants de transmission ont moins de pièces mobiles (moins de 10 contre quelques milliers pour les véhicules classiques NDLR), que ceux à combustion interne, et ils ne nécessitent pas de changements de fluide», note le rapport.

Sur les VE, les éléments d'entretien concernent les filtres à air de l'habitacle ; les plaquettes de frein, les pneus et des composants de suspension, tels que les amortisseurs. Si le VE dispose d’un système de refroidissement similaire à celui de ses homologues thermiques, l'antigel ne se décompose pas car il n'y a pas de risque de contamination par l'huile moteur ou les sous-produits de combustion. Contrairement à un véhicule thermique, le VE n’a pas non plus besoin d’être régulièrement vidangé de son huile moteur. La chaîne de traction est elle aussi simplifiée : pas de boite de vitesse, ni d'embrayage, donc moins d'usure. Les systèmes de freinage qui équipent les VE utilisent quant à eux la résistance des moteurs électriques pour ralentir le véhicule. Ce qui ménage les plaquettes de frein.

Quid de la batterie ?

Les grosses réparations font pencher la balance du côté de l’essence et du gazole. Remplacer la batterie d’une voiture électrique coûte en moyenne 4.700 € : autant qu’un moteur thermique neuf à essence d'un véhicule milieu de gamme. Pour changer un moteur électriques, comptez de 5.000€ à 7.700€ à changer. Mais tous ces éléments ont une longue durée de vie. Certains VE affichent 1 million de kilomètres au compteur, affirme l’Avere France.

Optimiste, CR le coût de l’usage des voitures électriques ira en diminuant. La plupart des véhicules évalués sont des modèles de première génération, notamment d’anciennes versions de la Tesla Model S et de la Nissan Leaf. Or, les coûts des batteries électriques baissent à mesure que s’améliore leur fiabilité. «Cela signifie que le nombre de réparations à kilométrage élevé pourrait être bien meilleur dans les années à venir, à mesure que les données des modèles actuels deviendront disponibles», note CR.