Un milliard pour séquestrer du carbone

Le 20 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Chris Huhne a eu chaud. Le secrétaire britannique (libéral-démocrate) à l’énergie et au climat vient d’arracher au Trésor de sa Majesté un milliard de livres (1,1 milliard d’euros) pour financer la capture et la séquestration géologique de CO2.

Le Royaume-Uni a prévu de construire 4 centrales expérimentales captant et injectant le gaz carbonique dans le sous-sol. La précédente administration travailliste avait prévu d’apporter environ 2 milliards de livres (2,27 milliards €) pour financer ces prototypes. Chris Huhne est donc parvenu à sécuriser la moitié du budget.

Question : trouvera-t-il l’autre moitié des fonds ou l’ampleur de l’expérience britannique devra-t-elle être réduite de moitié ? Dans ce dernier cas, l’Union européenne échouerait à mettre en service une douzaine de prototypes comparables d’ici 2020.