Un indice de la qualité de l’air plus adapté

Le 29 juillet 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Un indice plus précis, doté d'une nouvelle catégorie et de nouvelles couleurs
Un indice plus précis, doté d'une nouvelle catégorie et de nouvelles couleurs

Attendu depuis des mois, l’arrêté fixant les nouvelles modalités de calcul de l’indice de qualité de l’air a été publié ce 29 juillet au Journal officiel. Un pas en faveur d’une meilleure information du public, en attendant l’abaissement des seuils d’information et d’alerte de certains polluants.

 

Il était temps. Plus adapté, le nouvel indice de la qualité de l’air entrera en vigueur le 1er janvier prochain. «L’indice actuel remonte à 1994 et a connu très peu de modifications. On se battait depuis longtemps pour qu’il prenne enfin en compte les particules PM 2,5 qui sont les plus dangereuses pour la santé humaine», explique Marine Tondelier, déléguée générale d’Atmo France.

L’état de leur concentration dans l’air entrera dans le calcul du nouvel indice, au même titre que le dioxyde de soufre, le dioxyde d’azote, l’ozone et les particules PM 10. Chaque jour, l’indice de la qualité de l’air sera basé sur le plus élevé des cinq sous-indices.

Qualité « extrêmement mauvaise »

Autre nouveauté: les catégories évoluent. Signe de la progression de la pollution atmosphérique, le résultat «très bon» disparaît tandis que le résultat «extrêmement mauvais» fait son entrée dans le tableau (cf encadré).

Le plus important reste à faire

«Cette évolution de l’indice aidera les élus courageux à prendre des mesures de lutte contre la pollution atmosphérique, comme la mise en place d’une zone à faibles émissions», observe Marine Tondelier. «Mais le plus important est à venir. Il faut absolument des seuils d’information et d’alerte plus exigeants pour la pollution au dioxyde d’azote et à l’ozone. Or, le processus de cette réforme, qui nécessite la publication d’un nouveau décret, peut durer plus d’un an à cause des différents avis nécessaires, dont celui du Conseil national de l’air et du Conseil d’Etat», poursuit-elle.

Rendez-vous le 16 septembre

La fédération des associations de surveillance de la qualité de l’air espère des annonces du ministère de la transition écologique lors de la prochaine journée nationale de la qualité de l’air, qui se tiendra le 16 septembre. L’an dernier, la révision de l’indice Atmo France avait été officiellement lancée.

 

Les catégories du nouvel indice de la qualité de l’air :
Bonne qualité de l’air – Bleu
Moyenne – Vert
Dégradée – Jaune
Mauvaise – Rouge
Très mauvaise - Pourpre
Extrêmement mauvaise - Magenta