Trop de nitrates dans l’eau potable des Français

Le 04 novembre 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La France a été mise en demeure par Bruxelles
La France a été mise en demeure par Bruxelles

La France a été mise en demeure, par la Commission européenne, de respecter la directive sur l’eau potable. En cause: des quantités excessives de nitrates observées depuis longtemps.

Les nitrates empoisonnent depuis longtemps les relations entre la France et l’Union européenne. Déjà condamné par la CJUE en 2014 pour une mauvaise protection de ses masses d’eau face aux nitrates (directive Nitrates), Paris est cette fois-ci sous le coup d’une procédure d’infraction pour mauvaise application de la directive sur l’eau potable. Un texte qui remonte à 2018 et dont la version révisée va bientôt entrer en vigueur.

«Depuis longtemps, l’eau potable distribuée à des dizaines de milliers de personnes en France contient des quantités excessives de nitrates. La France a donc manqué à ses obligations», écrit la Commission européenne dans un communiqué.

Des cours d’eau pollués par les pratiques agricoles

Les concentrations de nitrates n’ont baissé que de 11% dans les cours d’eau entre 1998 et 2016, selon une étude de l’UFC Que Choisir basée sur 102 captages prioritaires et publiée en mars 2019. Dans les nappes phréatiques, leur présence est même restée stable au cours de la période. Pour faire baisser ces courbes, l’association prône des actions pilotées par les communautés de communes, plus efficaces que celles mises en œuvre par les chambres d’agriculture. Au menu: ajustement des doses d’engrais à l’hectare en fonction des caractéristiques des sols et mise en place de haies, prairies et couvertures végétales pour limiter le ruissellement des pollutions.

Le gouvernement français a deux mois pour répondre. A défaut, il risque de recevoir un avis motivé.