Train de nuit : des lignes transfrontalières annoncées

Le 09 décembre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
C'est l'opérateur Nightjet qui sera en charge d'opérer les lignes.
C'est l'opérateur Nightjet qui sera en charge d'opérer les lignes.
Nightjet

En marge du conseil des ministres des transports européens du 8 décembre, les entreprises ferroviaires autrichienne (OBB), allemande (DB), suisse (CFF) et française (SNCF) ont créé une alliance du train de nuit européen.

 

De nouvelles lignes transfrontalières de train de nuit sont sur les rails. Les deux premières, Vienne-Munich-Paris et Zurich-Cologne-Amsterdam, sont annoncées pour décembre 2021. Zurich-Rome entrera en gare en 2022, suivie en 2023 par une liaison Paris-Berlin et Bruxelles-Berlin. Il faudra attendre 2024 pour rallier de nuit Zurich à Barcelone. A terme, les 4 partenaires veulent relancer le Trans-Europ-Express.

Mauvais signal. Suite à un décret italien, la température des voyageurs devait être prise dans les trains passant la frontière entre la Suisse et l’Italie. Les passagers devaient également se munir d’une attestation de résultat Covid-19 négatif et d’un certificat de travail. Incapable de contrôler ces documents, la compagnie ferroviaire suisse (CFF) suspend les liaisons EuroCity à partir du 10 décembre.

 

l’ÖBB aux manettes

Les lignes seront exploitées par Nightjet, filiale d’ÖBB en charge des trains de nuit. Leader sur ce segment, l’opérateur autrichien gère un réseau de dix-neuf lignes en Autriche, en Allemagne, en Suisse et en Italie. La SNCF se contentera de raccrocher ses wagons. «L'Autriche, l'Allemagne et la Suisse ont un train d'avance», concède son président, Jean-Pierre Farandou.

Concernant le financement de ces nouveaux itinéraires  «rien n’est encore calé. Nous sommes sur une déclaration d’intention et nous devons mettre sur pied un plan entre les opérateurs, l’Union européennes et les Etats concernés», confie un porte-parole de la SNCF.

Pétard mouillé ? Pas sûr. Le 1er décembre, les députés du Comité européen en charge des Transports ont acté de renforcer le transport ferroviaire dès 2021. Dévoilée ce 9 décembre, la stratégie mobilité durable et intelligente, de la Commission européenne affiche de grandes ambitions pour le rail.