Textile: l’éco-organisme Eco TLC devient Refashion

Le 15 septembre 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Quels changements derrière le nouveau nom ?
Quels changements derrière le nouveau nom ?

Alors que la collecte des déchets textiles est toujours à la peine, l’éco-organisme change de nom pour agir davantage sur le design et les projets de recyclage.

«Bien plus qu’un changement d’identité, Refashion marque un tournant majeur pour l’éco-organisme dont les champs d’action s’élargissent au profit d’une filière 100% circulaire, tout en maintenant sa mission fondamentale : la prévention, la réduction et le traitement des déchets textiles de l’habillement, du linge de maison et des chaussures», explique l’éco-organisme dans un communiqué de presse. Le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) avait réclamé une évolution de la filière Rep créée en 2007, dans un rapport publié  en juillet 2019.

Le textile en 3R

Le nouveau projet repose sur trois piliers : re-designer, grâce à une plateforme guidant les marques textiles dans l’écodesign, ré-unir, en incitant les Français à donner leurs textiles usagés lors d’une campagne nationale d’information, et re-cycler, en lançant une nouvelle édition du Challenge Innovation pour les projets industriels de recyclage. L’occasion, peut-être aussi, de trouver des alternatives aux produits textiles jetables comme les collants ? Epinglée pour son usage de produits toxiques et sa pollution marine, la filière textile est par ailleurs fortement émettrice de gaz à effet de serre, selon un rapport de la Fondation Ellen McArthur. 

Collecte toujours en berne

L’an dernier, 248.547 tonnes de déchets textiles ménagers ont été collectés, au sein de 46.000 points d’apport volontaires, pour 648.000 t de produits mis sur le marché. Ce qui représente un taux de collecte de 38% alors que le gouvernement visait 50% dès 2019. Un échec sur ce point.

Objectifs en vue

20% des déchets collectés ont fait l’objet d’une réutilisation ou d’une élimination directe. 15% ont été triés hors de France et 65% envoyés dans l’un des 68 centres de tri tricolores. Ces derniers ont ensuite été réutilisés (57,8%), recyclés en chiffons ou effilochés (33,5%) et valorisés énergétiquement (8,2%)[1]. Des résultats proches de l’objectif du gouvernement d’atteindre 95% de réutilisation et recyclage à la fin de l’agrément (fin 2022). Ce taux s’élève à 91,3% aujourd’hui.

Refashion participe par ailleurs à la nouvelle expérimentation sur l’affichage environnemental des produits pilotée par l’Ademe, aux côtés de grandes enseignes comme Okaïdi et Decathlon. Seul éco-organisme de la filière textile, Eco TLC avait obtenu son ré-agrément pour trois ans (janvier 2020-fin décembre 2022) en décembre 2019.



[1] 0,5% ont été éliminés sans aucune valorisation