Suez et Veolia accusent le coup

Le 30 juillet 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Veolia et Suez suivent le ralentissement de leurs clients industriels
Veolia et Suez suivent le ralentissement de leurs clients industriels

Crise sanitaire oblige, les deux multinationales du traitement de l’eau et des déchets annoncent de fortes pertes nettes au premier semestre.

 

Le groupe Veolia s’en tire un peu mieux. Son chiffre d’affaires a reculé de 6,8%, en un an, à 12,4 milliards d’euros. Il a subi une perte de 138 millions d’euros contre 331 M€ de bénéfice à la même période en 2019 à cause des coûts liés à la crise sanitaire, l’arrêt des chantiers de construction et le ralentissement de l’activité de ses clients industriels.

Il espère toutefois redresser la barre d’ici la fin de l’année, assurant que le chiffre d’affaires de juin 2020 équivaut à 97% de celui de juin 2019. Annoncé en début d’année, son plan stratégique 2020-2023 devrait accuser deux à trois mois de retard. Veolia entend toujours être «l’entreprise référente de la transition écologique».

crise du recyclage

De son côté, le groupe Suez affiche une perte nette plus élevée de 538 M€ entre le 1er janvier et le 30 juin. Contre un bénéfice net de 212 M€ sur la même période en 2019. Son chiffre d’affaires semestriel s’élève à 8,17 Md€, en recul de 5,7% sur un an. La crise liée au coronavirus a fait chuter de 4,5% son activité dans le domaine de l’eau et de 7,1% dans le secteur du recyclage et de la valorisation.

La multinationale assure «une performance au premier semestre 2020 meilleure qu’attendu», selon son directeur général Bertrand Camus, qui «conforte le groupe dans son ambition d’être le leader des services environnementaux». Et de détrôner Veolia.