Shell "compense" les émissions de ses clients canadiens

Le 13 novembre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les clients canadiens qui le souhaitent devront verser 1,2 euros supplémentaire par litre pour compenser leurs émissions.
Les clients canadiens qui le souhaitent devront verser 1,2 euros supplémentaire par litre pour compenser leurs émissions.

Les clients de Shell pourront «compenser» leurs émissions carbonées lorsqu’ils feront le plein dans l’une de ses 1.400 stations-services canadiennes.

 

Le programme de la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise a été baptisé, Drive Carbon Neutral. Il permet aux clients canadiens de Shell de «compenser»  leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2) associées aux achats de carburant de la production à leur utilisation.  

L’essayer c’est l’adopter ?

 «Shell compensera alors les émissions de ses clients par l’achat de crédits carbone vérifiés de manière indépendante et émis par des projets au Canada et ailleurs dans le monde qui protègent ou restaurent des forêts», développe un communiqué de la marque à la coquille.

Une partie des crédits sera tirée du Darkwoods Forest Carbon Project. «Cette zone de conservation protège une forêt pluviale tempérée, des prairies subalpines et des systèmes d’eau douce rares d’une superficie totale de 630 kilomètres carrés. Elle protège également de vieux peuplements d’arbres mûrs contre la surexploitation forestière.», précise la major.

Compensation en quête d’acceptation

Shell contribuera aussi à financer un autre projet en collaboration avec des communautés autochtones de Colombie-Britannique. Le programme vise à replanter 840.000 arbres endémiques sur près de 700 hectares.

Dispensé via l'application EasyPay de Shell, le système sera gratuit jusqu’à fin décembre. La compagnie pétrolière couvrira le coût initial. Puis à partir du 1er janvier, les clients qui décideront de poursuivre le programme devront verser deux cents (1,2 centime d’euro) supplémentaires par litre.

L’initiative avait été lancée en 2018 au Pays-Bas. Elle est depuis appliquée au Royaume-Uni, en Allemagne, en Autriche, en Suisse et au Canada. Environ 10 à 12% de ses clients européens ont opté pour le programme lors de son lancement. Ce taux de participation atteint 20% aujourd’hui assure la compagnie anglo-néerlandaise.