Séoul voit l’énergie en vert

Le 13 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

 

La Corée du Sud a de la suite dans les idées. Après avoir décrété vouloir réduire de 30 % son empreinte carbone (une première pour un pays émergent !), Séoul met son programme en œuvre.

 

Première étape : le développement des énergies renouvelables qui, actuellement, ne produisent que 2 % de l’électricité sud-coréenne. Mardi 12 octobre, le ministère de l’économie du savoir (en charge des questions d’énergie) a dévoilé un plan quinquennal d’équipement en énergies vertes.

 

L’administration de Lee Myung-bak va notamment obliger la trentaine d’électriciens et de groupes industriels produisant plus de 500 mégawattheures à accroître leurs capacités solaires, hydroélectriques ou éoliennes. Cette montée en puissance devrait permettre de produire 10 % du courant à partir d’ENR en 2022.

 

D’ici 2015, le pays devrait investir 40 trillons de wons, soit environ 26 milliards d’euros. Le gouvernement injectera 17 % du montant du programme, le solde devant rester à la charge du secteur privé. Selon The Korea Times, le plan gouvernemental devrait créer 110.000 emplois.