Rolls-Royce mise sur les carburants du futur

Le 28 août 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
De gauche à droite Peter Riegger , Dr Daniel Chatterjee et Dr Arne Schneemann.
De gauche à droite Peter Riegger , Dr Daniel Chatterjee et Dr Arne Schneemann.
Reprint free of charge, please forward a copy to: Abdruck kostenfrei, Belegexemplar erbeten an: Rolls-Royce Power SystemsComm

L'industriel britannique a annoncé la création d’un laboratoire dédié au développement des technologies du futur. L’objectif est double: décarboner les systèmes d’entraînement[1] et de production d’énergie et produire des carburants zéro émission.

 

Power Lab, c’est le nom du laboratoire dédié au développement des technologies de Rolls-Royce Power Systems, filiale du célèbre constructeur. Si les contours exacts de sa mission restent flous, cette nouvelle unité aura pour mission de développer des technologies de pointe pour les secteurs de la marine et des infrastructures. L’accent sera mis sur les piles à combustible et la production de carburants synthétiques.

«Nous nous sommes donné pour mission de tirer parti des tendances que nous observons sur nos marchés en créant les nouvelles solutions d'entraînement et d'énergie que nos clients recherchent pour soutenir un avenir climatiquement neutre», justifie dans un communiqué, Andreas Schell, PDG de Rolls-Royce Power Systems.

Carburants renouvelables

Plus concrètement, Power Lab se concentrera dans un premier temps sur la production et le déploiement des carburants à base d'énergies renouvelables (Power-to-X). Des partenariats à long terme seront noués, afin de développer lesdites technologies.  

Power Systems, Rolls-Royce coopère déjà avec le constructeur Daimler Truck AG. Ce qui donne une idée du champ d’application des futures recherches. Les partenaires travaillent au développement de piles à combustible neutres en carbone pour fournir une alimentation de secours à des applications telles que les centres de données, ou pour couvrir les pics de charge de véhicules électriques. Les deux comparses envisagent de se servir de piles à combustible pour réguler les besoins en puissance des installations Rolls-Royce de Friedrichshafen (sud de l’Allemagne).



[1] Les systèmes d'entraînement convertissent l'énergie électrique d'un réseau ou d'une batterie en énergie mécanique.