Repsol parie sur le bas carbone

Le 27 novembre 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Repsol entend recycler une partie de son CO2.
Repsol entend recycler une partie de son CO2.
Repsol

Le pétrolier espagnol veut développer sa production d’énergies vertes et le recyclage du CO2. Un programme qui sera financé si les cours du pétrole repartent à la hausse.

C’est devenu le mantra des compagnies pétrolières européennes. De Total, à Shell, en passant par BP ou l’ENI, les majors du vieux monde décarbonnent à tout va. Dernier exemple en date: Repsol. L’énergéticien espagnol maintien son objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050, mais dévoile, cette fois, ses batteries.

Ces cinq prochaines années, le groupe présidé par Antonio Bufrau va investir 18 milliards d’euros, dont un bon tiers sera dédié vers les activités bas carbone. Dans le lot, Repsol intègre les énergies renouvelables électriques, la production d’agrocarburants (2 Mt/an en 2030), de l’hydrogène vert (1,2 GW en 2030).

Repsol prévoit aussi de développer les procédés permettant de réutiliser le CO2 capté à la cheminée de ses installations. A Bilbao, le groupe a lancé, en juin dernier, son projet de fabrication de carburants de synthèse à partir d’hydrogène et de gaz carbonique capturé dans les effluents de sa raffinerie Petronor.

Engagé dans une diversification vers l’électricité, Repsol va accroître son parc de production d’électricité renouvelable. En privilégiant la croissance externe, le pétrolier veut quintupler la puissance installée de son parc renouvelable entre 2020 et 2030. A cette échéance, il pourrait atteindre 15 GW, en Espagne et à l’international.

Ambitieux, ce plan stratégique n’a qu’une faiblesse. Sa rentabilité repose sur le pari que le cours moyen du brut reste supérieur ou égal à 50 $ le baril entre 2021 et 2025. Dit autrement, c’est la hausse du prix du pétrole qui va financer la décarbonation du pétrolier ibérique. L'inverse serait plus suprenant.