Région SUD : un pass TER pour les télétravailleurs

Le 24 août 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'abonnement Zou! Télétravail autorise le remboursement employeur de 50% des frais de transport.
L'abonnement Zou! Télétravail autorise le remboursement employeur de 50% des frais de transport.

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) propose, depuis le 20 août, un pass TER adapté au télétravail. Un abonnement qui mise sur la flexibilité.

 

 

Le télétravail est présenté comme un outil efficace pour lutter contre la propagation de la Covid-19. C’est dans ce contexte que la région Sud a décidé de mettre en place un pass TER, inédit en France, spécialement conçu pour les salariés qui y ont recourt. «Les abonnements mensuels classiques TER ne sont plus suffisants pour répondre aux nouvelles configurations d’organisation du travail. La Région Sud souhaite offrir d’autres options afin de répondre à la nécessité d’adaptation des modes de travail.», explique-t-elle dans un communiqué.

S’adapter aux besoins

Jusqu’alors, les personnes en télétravail n’avaient accès qu’à la gamme tarifaire de l’abonnement ZOU ! 50/75. Conçu pour les déplacements occasionnels fréquents, il ne permettait pas la prise en charge par l’employeur de 50% des frais de transport.

La nouvelle offre «Pass ZOU ! Télétravail» autorise cette prise en charge, en plus de promettre plus de flexibilité. Disponible sur les distributeurs de billets régionaux au gares de : Nice, Toulon, Marseille-Saint-Charles et Avignon, et sur le site de SNCF TER SUD, elle propose deux formules : 70% de réduction pour 30 trajets, et 60% de réduction pour 20 trajets. Auxquelles s’ajoute le remboursement employeur à hauteur de 50%. Par exemple, un trajet Cannes-Nice coûtera entre 2,90 € et 2,20 €, contre 10 € environ habituellement. 

Pour capter la clientèle, la région lance une petite opération séduction. Ceux qui ont souscrit un abonnement ZOU! Télétravail pourront voyager gratuitement et en illimité sur tous les TER de la Région Sud durant les week-ends de septembre.  

 

A noter que l’abonnement n’est pas sans conditions. Il est valable pour des trajets de 300 km maximum et exclusivement en 2e classe sur les TER de la région Sud. De plus, «si tous les trajets sont utilisés, et même si l'abonnement n'a pas atteint sa fin de validité, il faudra acheter un nouvel abonnement pour effectuer d'autres trajets à prix réduit», précise la SNCF. S'il reste des trajets non utilisés à la date de fin de validité de l'abonnement, ils ne seront ni remboursés, ni échangés.