Plus de trains sur Nantes-Bordeaux et Nantes-Lyon

Le 27 juillet 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
sur les lignes Nantes-Bordeaux et Nantes-Lyon, le démarrage de l'exploitation par les concurrents de la SNCF devrait intervenir en 2022.
sur les lignes Nantes-Bordeaux et Nantes-Lyon, le démarrage de l'exploitation par les concurrents de la SNCF devrait intervenir en 2022.

Le ministère de la Transition écologique a indiqué, lundi 27 juillet, avoir communiqué aux opérateurs le cahier des charges pour la mise en concurrence des lignes de trains d’équilibre du territoire Nantes – Bordeaux et Nantes – Lyon.

 

En janvier, l’Etat, autorité organisatrice des lignes de Trains d’Equilibre des Territoires (TET), exploitées par SNCF Voyageurs (Intercités), avait publié un appel à candidatures officialisant le lancement de la première mise en concurrence des TET sur les lignes Nantes-Bordeaux et Nantes-Lyon. L’Etat franchit une nouvelle étape en communiquant le cahier des charges «détaillant ses attentes pour le service ferroviaire de chacune de ces lignes».

Plus d’allers-retours

Et ce sont les voyageurs qui vont être contents. Est demandé de prévoir une amélioration du service sur chacun des itinéraires «conformément à la concertation menée avec les collectivités et les associations concernées». Ainsi, 4 allers-retours quotidiens entre Nantes et Bordeaux (contre 3 actuellement), devront être dispensés. Sur la liaison Nantes-Lyon, comptez 3 allers-retours quotidiens, contre 2 à ce jour.

«Les opérateurs sélectionnés pourront faire valoir leurs atouts et leurs propositions sur la base de ce cahier des charges», précise dans son communiqué, le ministère de la Transition écologique. Le démarrage de l’exploitation par le nouveau titulaire du contrat est prévu courant 2022.