PLU : les parisiens veulent du vert

Le 12 novembre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La révision du PLU sera lancée lors du Conseil de Paris de décembre prochain.
La révision du PLU sera lancée lors du Conseil de Paris de décembre prochain.
VLDT

Parisiens et Franciliens de la petite couronne ont participé à une conférence citoyenne dans le cadre de la révision du plan local d'urbanisme (PLU) de Paris. Les propositions d'aménagement de l'espace public sont désormais sur la table des décideurs.

 

Les Parisiens veulent plus d’herbe et moins de béton. Du 26 septembre au 17 octobre, une centaine d’habitants de la métropole ont participé à une conférence citoyenne organisée par la mairie de Paris. Les citoyens ont planché sur le PLU qui entrera en vigueur en 2023. Ce travail a donné lieu à 1.084 contributions.

Répit. L'interdiction de circulation des véhicules polluants classés Crit’Air 4 dans la Zone à Faibles Emissions (ZFE) de la Métropole du Grand Paris est repoussée de six mois. La faute à la pandémie et au confinement. Mais pas seulement. Le report est aussi lié à un retard de mise en place d’un système de vidéoverbalisation. L'objectif de la Métropole reste inchangé: 100% de véhicules propre en 2030. A noter que dans Paris, les Crit’Air 4 sont déjà bannis.

Mieux isoler le bâti

Parmi les thématiques les plus populaires: la réhabilitation des immeubles de bureaux, la construction de résidences étudiantes, l’augmentation de surface agricole urbaine, en créant par exemple «des jardins partagés dans les écoles» ou «des parcelles agricoles dans les parcs et bois parisiens».

94% des 21.059 participants au vote veulent «contraindre à l'utilisation de matériaux éco-responsable dans l'infrastructure urbaine» afin de réduire «pollutions sonore, visuelle, environnementale et lumineuse», rapporte l’AFP. Ces matériaux devront être locaux et adapté au climat, pour les constructions neuves. Pas gagné.

Couvrir le périphérique

Les citoyens préconisent aussi de «mettre des emplacements vélos dans les parkings souterrains et à proximité de station RER métro». Selon le Parisien, certains citoyens plaident pour une réouverture à la circulation automobile des voies sur berge. En contrepartie, les quais les surplombant la Seine seraient réservés aux taxis, bus et vélos. L’inversion de la situation actuelle.

La question de la couverture du périphérique avec des espaces verts est également revenue sur la table. La proposition avait été faite en 2014 par… Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) alors candidate à la mairie de Paris.

La révision du PLU sera lancée lors du Conseil de Paris de décembre 2020. Son adoption n’est pas prévue avant la fin de 2023, voire au début de 2024. «Nous nous engageons à prendre en compte l'intégralité des propositions de ce panel», a déclaré Emmanuel Grégoire, adjoint d'Anne Hidalgo, en charge de l'urbanisme.

Contribution qui a recuelli le plus de suffrages? L’interdiction des deux-roues thermiques dans la capitale. Problème, cette demande ne rentre pas dans le cadre du PLU.