Plan hydrogène, ça démarre

Le 27 octobre 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'Ademe lance deux appels d'offres dédiés à la mobilité et à l'industrie.
L'Ademe lance deux appels d'offres dédiés à la mobilité et à l'industrie.
VLDT

L'Ademe lance deux appels à projets en soutien du plan hydrogène français. Objectif : faire émerger des projets dans les domaines de l'industrie et des transports.

Un mois et demi après sa publication, le plan français hydrogène connaît un début de concrétisation. Le gouvernement a lancé, le 26 octobre, deux appels à projets, portés par l’Ademe.

Le premier vise à développer ou améliorer les composants et systèmes liés à la production et au transport d’hydrogène et à ses usages telles les applications de transport ou de fourniture d’énergie. Les concepteurs de nouveaux camions et de locomotives à hydrogène peuvent également concourir. Cet appel à projet, indique le gouvernement pourra également soutenir des pilotes et démonstrateurs d’envergure (supérieur à 20 MW) sur le territoire national.

faire émerger des consortiums

Ce programme est particulièrement dédié aux entreprises et aux laboratoires de recherches, soutenant des projets dont le montant oscille entre 2 et 5 millions d’euros. Les projets sont à déposer ici avant le 1er janvier 2023.

Avec le second, l’Ademe entend soutenir les projets de production et de distribution d’hydrogène, «renouvelable ou décarboné», pour l’industrie, les transports de personnes et de marchandises. «Il vise à faire émerger des consortiums réunissant sur un même territoire collectivités et industriels porter des écosystèmes de grande envergure favorisant des économies d’échelle», précise un communiqué gouvernemental.

Initiés par les collectivités locales ou les entreprises, les projets sont à expédier à cette adresse électronique. Ils seront relevés les 17 décembre 2020, 16 mars 2021 et 14 septembre 2021.