Paris incite les régions à préférer le train à hydrogène

Le 02 octobre 2020
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Circule déjà en Allemagne et en Autriche.
Circule déjà en Allemagne et en Autriche.
Alstom

Le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé vendredi 2 octobre le déblocage de fonds supplémentaires aux régions voulant  tester le train à hydrogène.

Initialement prévus pour 2022, les premiers prototypes de trains à hydrogène ne devraient finalement pas voir le jour avant 2023, avec une production en série à l'horizon 2025.

+ 4 M€
«L'Etat va s'engager encore plus fort, notamment auprès des quatre régions partenaires en investissant quatre millions d'euros en plus par région de manière à accélérer et boucler ce premier tour d'expérimentation sur le train à hydrogène», a déclaré le ministre.
Début septembre, le gouvernement a annoncé un plan de sept milliards d'euros d'ici à 2030 pour développer le train, dont deux milliards entre 2020 et 2022.

4 régions
Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie se sont déclarées prêtes à expérimenter le train à hydrogène et devraient commander 14 premières rames pour leurs TER. Alstom fait déjà circuler des trains à hydrogène en Allemagne et en Autriche. L'industriel a reçu une commande ferme de 41 trains régionaux qui doivent entrer en service dès 2022.