Nouveau coup de pouce pour le vélo

Le 15 septembre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Depuis le déconfinement, plus de 600.000 vélos ont bénéficié d'un "coup de pouce".
Depuis le déconfinement, plus de 600.000 vélos ont bénéficié d'un "coup de pouce".
Pxhere

Mis en place en mai dernier pour encourager la pratique du vélo dans le cadre du déconfinement, le «Coup de pouce Vélo» va bénéficier d’une rallonge de 20 M€. En parallèle, 100 M€ d’euros vont être investis dans les régions pour développer les infrastructures.

 

Alors que le plan vélo lancé par le gouvernement fête ses deux ans, le «Coup de pouce vélo» va bénéficier d’une rallonge. C’est ce qu’ont annoncé lundi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili et le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, lors d'un déplacement dans un magasin de réparation de bicyclette parisien. Le dispositif va être prolongé jusqu'à la fin de l'année et bénéficiera d'une rallonge de 20 M€ supplémentaires.

L’opération avait été mise à place en mai au sortir du confinement, et proposait un forfait de 50 euros, pris en charge par l’Etat, pour aider les particuliers à réparer leurs cycles. L’offre a été victime de son succès. En quelques mois 620.000 vélos ont été réparés.

L’objectif affiché par le gouvernement avec cette nouvelle rallonge, est d’atteindre le million avant la fin de l’année.  «En 8 mois, nous aurons donc mobilisé 80 millions d’euros pour donner une seconde vie à plus d’un million de vélos.», s’est félicité la ministre. L’Etat compte aussi poursuivre la formation de 250 réparateurs dans les mois à venir, puis 500 par an.

Des primes de 200 euros

En cette période de crise sanitaire. La bicyclette est présentée comme l'un des rares modes de transport propre, compatible avec les règles de sécurité sanitaire, capable d’éviter le retour massif à la voiture individuelle. Tous les moyens sont bons pour remettre les français en selle.  Non sans succès. Selon le dernier bulletin bimensuel de l’association Vélo & Territoires, «la fréquentation des pistes cyclables en France a progressé de 29% depuis la fin du confinement par rapport à la même période l’an dernier, dont 34% en milieu urbain, 20% dans les zones périurbaines et 18% en milieu rural

Il s’agit maintenant de continuer dans cette voie. Le plan de relance présenté début septembre a triplé le budget alloué à la petite reine pour les deux prochaines années. «Avec le déconfinement, environ 1.000 kilomètres de pistes cyclables provisoires – les fameuses coronapistes – ont vu le jour. Aujourd’hui, avec France Relance, nous mettons sur la table 200 M€ sur deux ans pour pérenniser et amplifier cette dynamique», a rappelé Barbara Pompili. Les ministres ont annoncé que les 100 premiers M€ seront délégués aux régions sur deux ans, afin d’équiper 1.000 gares en stationnement sécurisés et réaliser 600 projets de pistes cyclables.

L’Etat compte aussi doubler les primes des collectivités, pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Les ménages modestes pourront bénéficier d’une aide jusqu’à 200 euros.