Normes d’émissions : quelques constructeurs à l’amende

Le 26 janvier 2021 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
voiture électrique
voiture électrique

La réglementation CAFE a fait ses premières victimes. Et l’Europe n’a pas encore bouclé tous ses comptes.

 

Les constructeurs automobiles opérant en Europe avaient jusqu’au 1er janvier 2020 pour se conformer à la règle des 95gCO2/km. L’Europe a fait ses comptes. Et commence à sévir.  

Le groupe Volkswagen rate son objectif[i] de 0,5 gramme et s’expose ainsi à une amende de 140 M€ d'euros d’après l’analyste Matthias Schmidt. Cette sanction a été provisionnée par le leader de l’auto. L’amende n’aura donc «pas d’impact» sur le résultat du 4ème trimestre, a-t-il précisé dans un communiqué.

L’avenir s’annonce d’ailleurs radieux pour le géant allemand. L’an passé, la marque aux deux lettres a écoulé 315.000 véhicules hybrides ou électriques en Europe, faisant baisser ses émissions de 20% à 99,8 de CO2/km. A noter qu’individuellement, les marques VW et Audi ont rempli leur contrat.

Sans surprise, l’autre constructeur qui devra passer à la caisse est Jaguar Land Rover. En octobre dernier, le britannique, déjà résigné, avait annoncé avoir a provisionné plus de 100M€ afin de régler l’addition. 

Et les autres ?

Plus surprenant, Daimler échappe à l’amende. «Nos pronostics nous laissent conclure que nous avons atteint» l’objectif de 102gCO2/km, indique le patron du groupe, Ola Källenius. Même optimiste du côté de BMW qui a connu une croissance de ses ventes électriques et hybrides de 30% l’année dernière.

PSA lui était déjà dans les clous en octobre dernier, avec 92g/CO2 par km, en moyenne, pour sa gamme de voitures neuves. Renault, qui était à 95g en octobre dernier, est lui aussi à l’abri.

Certains pourront vénérer les facilités réglementaires autorisées par l’Europe. La possibilité de constituer des pools d’émissions a sans doute permis aux retardataires d’éviter le pire. Citons FCA-Tesla, Toyota-Mazda. Mais cela ne fonctionne pas à tous les coups. L’alliance conclue entre le groupe Volkswagen et le constructeur chinois SAIC (MG en Europe) n’a visiblement pas suffit à leur éviter les foudres communautaires.

A noter que toutes les situations ne sont pas encore connues. Mais d’après des prévisions de Transport & Environnement d'octobre 2020, Volvo, FCA, Toyota, Mazda, Nissan ou encore Ford… devraient éviter les amendes.



[i] La valeur à atteindre est ajustée au poids de la flotte