Neste invente un plastique biosourcé et recyclé

Le 26 novembre 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Un mélange de matières végétales et de déchets plastiques
Un mélange de matières végétales et de déchets plastiques

Le groupe pétrochimique finlandais Neste lance, ce 26 novembre, un nouveau composant fabriqué à partir de de matières végétales et de déchets plastiques recyclés chimiquement.

Spécialisé dans le raffinage et la distribution de produits pétroliers, Neste (qui a rayé « Oil » de son nom) lance une nouvelle matière –RE- destinée à la fabrication de produits plastiques et chimiques.

Pouvant être utilisée dans les équipements de sport, jeux, matériels médicaux, elle est issue d’un mélange pouvant comprendre des huiles usagées retraitées, des huiles végétales et des déchets plastiques recyclés chimiquement, provenant d’emballages colorés, multi-couches ou multi-matériaux. Le groupe ne précise pas la composition des huiles végétales.

Une matière recyclable

Dans son communiqué, le pétrochimiste assure que les qualités de RE sont totalement identiques à celles de plastiques issus de ressources fossiles et que cette nouvelle matière est totalement recyclable.

«Nous devons prendre des mesures drastiques pour nous orienter vers l’économie circulaire des matériaux. Avec ce produit, nous combinons le meilleur des matériaux renouvelables et recyclés pour proposer une alternative durable à l’industrie des polymères et des produits chimiques», affirme Lars Börger, vice-président du groupe.

En octobre, Neste s’était associé, au Royaume-Uni, à Unilever et au recycleur Recycling Technologies autour d’un projet de recyclage chimique des déchets plastiques (non recyclables par voie mécanique) en une huile dénommée Plaxx.