Métal Blanc condamné pour pollution

Le 26 avril 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières (Ardennes) a condamné le dirigeant de l'entreprise Métal Blanc, spécialisée dans le recyclage de batteries située à Bourg-Fidèle, à 100.000 euros d'amende et à 577.000 euros de dommages et intérêts pour pollution de l'environnement entre 1996 et 1999. C'est un peu moins que les 150.000 euros requis par le procureur de la République mais c'est surtout une défaite pour les parties civiles qui réclamaient deux millions d'euros. Les taux de plomb du site devront faire l'objet d'une surveillance accrue pendant cinq ans. Le président du conseil d'administration de la société a toutefois été relaxé du chef de mise en danger d'autrui. Les conséquences des émanations de plomb avaient été négligées par l'entreprise, qui avait tardé à mettre aux normes ses installations. De nombreux cas de maladie, et notamment de saturnisme, ont été récemment décelés chez les travailleurs et les enfants.