Main basse sur les restaurants vietnamiens

Le 06 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

 

Une centaine de policiers vietnamiens ont investi, la semaine passée, une trentaine de restaurants chinois, situés dans la ville de villégiature de ?à L?t. Inédite, cette vaste « descente » avait pour but de démanteler un réseau de trafiquants d’animaux.

Au total, près d’une demi tonne de viande provenant d’espèces protégées (pangolin, porc-épic, rat des bambou, serpents) et donc interdite à la consommation, a été saisie par les autorités. Par ailleurs, de nombreuses peaux de léopards, d’écureuils volants, de singes (Rhinopithèques à pieds noirs) ont été découvertes. Menée en collaboration avec la Wildlife Conservation Society (WCS) américaine et l’U.S. Fish and Wildlife Service, cette opération a permis l’arrestation d’une douzaine de propriétaires de restaurants, relate la WCF dans un communiqué.