Les Véloroutes changent de braquet

Le 26 juin 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
feu vert vélo
feu vert vélo
DR

Réactualisé, le nouveau schéma national des véloroutes a été présenté par Vélo&Territoires, l’association coordinatrice du réseau national cyclable.

 

Le schéma national des véloroutes s’étend sur 25.408 km. Selon sa dernière réactualisation, 69% ont déjà été ouverts, dont 46 % en site propre (pistes cyclables, voies vertes). «La réalisation de ce schéma structurant se concrétise, le maillage se densifie et il nous reste dix ans pour réaliser 7.894 km d’itinéraires nationaux», se félicite dans un communiqué Chrystelle Beurrier, présidente de Vélo & Territoires et vice-présidente du conseil départemental de la Haute-Savoie.

Disparité dans les régions

En articulation avec le schéma national, ses déclinaisons régionales affichent un taux d’ouverture légèrement inférieur : 61% en moyenne. Au 1er janvier 2020, ils comptaient 37.042 km d’itinéraires, incluant la totalité des 25 408 km (inscrit) du schéma national. Sur le podium, la région Bourgogne-Franche-Comté avec 87% des 1 951 km d’itinéraires inscrits à son schéma régional au 1er janvier 2020. Les deux premières marches étant occupées par les Pays de la Loire (83 %) et la Bretagne (74 %). Le bonnet d’âne revient à la région Provence Alpes-Côte-d’azur, avec un modeste 35%.

Accroître l’investissement

En plus d’ouvrir les derniers kilomètres restants, l’association rappelle l’objectif d’atteindre 12% de part modale pour la petite reine à horizon 2030, contre 3% actuellement. La marche est haute. « Pour tenir ce cap, une infrastructure cyclable connectée et une planification ambitieuse en faveur du vélo sont une évidence. » L’association en appelle aux carnets de chèques: «cela suppose que nous quadruplions les investissements vélo (de 10 euros par habitant et par an, à 40 euros, ndlr) pour faire de la France un pays cyclable aux côtés de ses voisins européens les plus avancés. »

A ce titre, la bicyclette a récemment bénéficié d’une enveloppe supplémentaire (lien). Fin mai, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, avait budgété 60 millions d’euros de plus afin de faciliter et de renforcer la pratique du vélo.