Les plasturgistes reçoivent 16 M€ pour intégrer du plastique recyclé

Le 14 décembre 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
60 PME et TPE sont concernées
60 PME et TPE sont concernées

Le ministre de l’économie Bruno Le Maire a précisé, ce 14 décembre, le montant du soutien accordé aux plasturgistes dans le cadre du plan de relance.

Au tour du plastique recyclé. Compris dans l’enveloppe de 500 M€ confiée à l’Agence de la transition écologique (Ademe) pour relancer l’économie circulaire, le soutien aux plasturgistes s’élèvera à 16 M€ en 2021. L’enveloppe financera 60 projets participant à la vente de plastique recyclé, essentiellement des PME et TPE, selon le communiqué du ministère de la transition écologique. Soit la quasi-totalité des capacités de régénération de plastiques en France, pour un total de 295.400 t de résines recyclées réintégrées dans de nouveaux produits.

Le soutien sera versé en deux temps : 30% à la notification des contrats et le solde à la fin sur présentation des justificatifs des ventes réalisées.

Doublement touchés

«Les recycleurs et régénérateurs de plastiques sont doublement touchés par la chute des commandes et l’effondrement concomitant du cours du pétrole depuis mi-2019 qui a creusé l’écart de compétitivité entre les plastiques recyclés et les résines vierges», rappelle Bercy.

Le dispositif ORPLAST (Objectif Recyclage Plastiques) de l’Ademe, qui vise à adapter les outils productifs à la préparation de matières plastiques recyclées et à leur intégration de nouveaux produits, sera par ailleurs amplifié l’an prochain.

Une tonne de plastique régénéré et réincorporé dans un process industriel en remplacement d’une tonne de plastique vierge permet d’économiser de 1.300 à 2.200 kg eq CO2 selon la résine.