Les ONG passent au crible la politique transport des métropoles

Le 23 décembre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'outil passe au crible les politiques transport envisagées par les nouvelles équipes municipales
L'outil passe au crible les politiques transport envisagées par les nouvelles équipes municipales

Le Réseau action climat, Greenpeace et l'Unicef évaluent l'ambition de l'exécutif des grandes agglomérations, en matière de réduction de la pollution de l'air imputable aux transports.

Article initialement publié le 03/12/2020

L'outil d'évaluation revient sur les principaux outils d'amélioration de la qualité de l’air urbain que sont les zones à faibles émissions (ZFE), la réduction de la place laissée à la voiture, les soutiens au transfert modal, le développement du vélo et des transports en commun, et les mesures spécifiques pour les enfants.

Le JDLE a regroupé dans un tableau les principales mesures envisagées par les nouvelles équipes, ainsi que les observations et recommandations des observateurs, sur les volets les plus structurants pour le territoire. 

 

Mobilité : les priorités des agglomérations
Villes Développement du vélo Soutien aux transports collectifs Limitation mobilité thermique

Remarques et Demandes

des ONG

Paris

-26€/an/habitant en faveur du vélo

Réalisation d'un Vélopolitain et d'un RER vélo 

Gratuité des transports en commun pour les jeunes de -18 ans

Limitation de la vitesse à 30 km/h

Zone à trafic limité dans le centre

 

Tarification solidaire 

Grenoble

+100km de pistes Chronovélo en 2026

Amélioration du service de location : parc élargi à 10.000 vélos dont 1.000 vélos-cargo et VAE.

Offre de stationnements renforcée.

- Instauration de la gratuité universelle les week-ends et 7j/7 pour les plus précaires.

-Création d'un Trambus. 

- renforcement de l'offre de Tramway.

- Limitation de la vitesse à 30 km/h 

 

- Zone à trafic limitée 

 

 

 

- Investir plus de 25€/habitant/an en faveur du vélo.

Réseau express vélo.

Strasbourg

Triplement du budget vélo  pour la période 2020- 2026, soit 37€/habitant/an.

+100 km de pistes seront aménagés.

 

Gratuité des transports en commun pour les moins de 18 ans et les moins 25 ans sans ressources.

Vitesse limitée à 70 km/h sur A35. 

 

-Pas de mention de la généralisation de la baisse des vitesses à 30 km/h. 

-Pas d'engagement sur pérennisation de la baisse à 20 km/h dans hypercentre

Lyon

Doublement du nombre de km de pistes cyclables d’ici 2026 Objectif : 2.000 km.

Réseau express vélo de 450 km. 

 

 

Gratuité pour certains publics.

Baisse du prix de l’abonnement pour les moins de 25 ans et les étudiants.

Tarification solidaire basée sur les ressources sera étudiée.

Augmenter de 20% l’offre de bus

Limitation de la vitesse à 30 km/h  

 

Grandes zones piétonnes dans les arrondissements et communes volontaires de la Métropole.

 

-Le budget vélo n’a pas été précisé.

Investir plus de 25€/habitant/an en faveur du vélo.

 

Nantes

Doublement du budget vélo par habitant et par an.

Vélopolitain, réseau express vélo maillé

Baisse de 20 % du prix des abonnements

Gratuité des transports en commun sera instaurée le week-end

Nouveau franchissement de la Loire en 2030.

Extension de la zone à trafic limité du centre-ville

Pas de baisse de la vitesse sur la rocade.

-Abandonner tout projet routier

Bordeaux

Quintuplement du budget vélo 

Réseau d’aménagements cyclables circulaires.

Renforcement de l'offre de stationnement et parking.

Gratuité des services de vélo partagé pour les 14-25 ans

Augmentation des fréquences de lignes de bus et plage horaire plus large le soir et la nuit.

Accélération du Réseau Express Girondin

Vitesses de circulation en ville seront réduites (20 km/h dans les quartiers apaisés, 30 km/h en ville, 50 km/h sur les axes pénétrants, 70 km/h sur la rocade).

Extension progressive du périmètre sans voitures de l’hypercentre.

 

 

Aides pour la location ou l’acquisition de véhicules à très faibles émissions.

 

Lille

Réseau Express Vélo (REV) en court. 

-Doublement des rames de métro effectif en 2023.

2 nouvelles lignes de Tramway et nouvelles lignes de BHNS.

Limitation de vitesse à 30 km/h en ville et de 70 km/h sur le périphérique.

Projet de liaison intercommunale nord-ouest

Extension des piétonisations temporaires en cœur de ville.

 

Budget vélo imprécis

Abandonner tout projet routier

Zone à trafic limité en centre-ville. 

Rennes

 

Réseau express vélo sécurisé de 100 km entre Rennes et les villes de la 2e couronne.

+500 km de pistes cyclables dans la métropole.

Baisse de 25% des tarifs des abonnements «STAR» pour les moins de 26 ans.

Gratuité à l'étude. 

Création d'ici 7 ans de cinq lignes de tramway sur roues.

L’ouverture d'une 2ème ligne de métro et extension du plateau piétonnier du centre-ville.

Rien n’est prévu sur la baisse de vitesse sur la rocade.

Budget vélo imrpécis

 
Toulouse

Budget vélo revu à la hausse en 2021 pour atteindre 15 millions d’euros soit 19,5€/habitant/an

Réseau express vélo de 13 lignes

3.000 nouvelles places de stationnement vélo 

Augmentation de la fréquence et de l’amplitude des transports en commun.

Généralisation de la baisse des vitesses à 30 km/h.

Plusieurs projets d’extension de capacité routière sont prévus.

Investir plus de 25€/habitant/an en faveur du vélo.

Baisse de vitesse sur les rocades et les axes structurants.

Abandonner les projets routiers

Aucune zone à trafic limité dans le centre-ville n'est mentionnée

Tarification solidaire.

Montpellier

Plan mobilités actives de 150 M€ (marche, vélo, personnes à mobilité réduite).

Réseau express vélo et d’un anneau vélo autour du centre-ville.

Gratuité des transports en commun d’ici la fin du mandat. 

Projets d’extension de la ligne 1 de tramway et de réalisation de la ligne 5.

Projet de nouveau réseau de bus express sur voies réservées. 

-Plusieurs projets routiers sont soutenus par la municipalité.

Généralisation de la baisse des vitesses à 30 km/h. 

-Le budget vélo pas précisé

Rien n’est prévu sur la baisse de vitesse sur les rocades

Abandon des projets routiers

Nice

Développement des axes Nord-Sud avec un maillage cyclable de 150 km.

 

 

 

 

 

Préciser le budget vélo

Réseau express vélo.

30 km/h dans l’agglomération et baisser la vitesse sur les rocades.

Zone à trafic limité dans le centre-ville.

Tarification solidaire.

Marseille

 

Un plan vélo a récemment adopté par la métropole. 

Réseau de lignes vélo sécurisées (280 km sur l’ensemble de la Métropole).

Tarification des transports publics attractive pour tous, dont la gratuité pour les personnes sans ressources et les jeunes de moins de 25 ans.

Doublement de l’offre de transport en commun (+15% par an).

La municipalité est opposé à la poursuite des travaux du Boulevard Urbain Sud 

Généralisation de la baisse des vitesses à 30 km/h dans toutes les rues de la ville de Marseille, sauf sur quelques artères.

 

-Le plan vélo n’est doté que de 60 millions d’euros sur 5 ans. Soit 9,4€ par habitant et par an. Les ONG recommandent d'investir plus du double

-Généraliser la baisse des vitesses à 30 km/h dans l’agglomération et baisser la vitesse sur les rocades