Les nappes du Grand Est en état de sécheresse

Le 14 septembre 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Carte de l'état des nappes phréatiques au 1er septembre
Carte de l'état des nappes phréatiques au 1er septembre

Les nappes souterraines situées en Alsace sont en état d’alerte selon le bilan publié le 11 septembre par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Dans l’est, la situation est très dégradée, avec des niveaux très bas enregistrés le 1er septembre pour la nappe de la plaine alluviale d’Alsace. L’état des nappes est également défavorable, avec des niveaux bas de la Lorraine à la vallée du Rhône, en passant par la Bourgogne. Des régions qui ont connu un fort déficit pluviométrique au cours de l’été et une forte sollicitation des nappes, ainsi que des hivers successifs déficitaires que la recharge 2019/2020 n’a pas permis de compenser.

Ailleurs, des niveaux bas et modérément bas sont affichés dans le pourtour du bassin parisien, en Champagne, Berry, Lorraine, Limousin et Auvergne.

Les littoraux dans le vert

Sur le reste du territoire métropolitain, la situation reste satisfaisante sur une grande partie ouest, avec des niveaux modérément hauts sur les nappes situées à l’ouest du bassin parisien, en Bretagne, dans le bassin aquitain, et le littoral méditerranéen et corse.

En septembre, les demandes en eau devant diminuer, la situation des nappes devrait rester similaire au 1er octobre, prévoit le BRGM.