Les contours de la ZFE toulousaine dévoilés

Le 11 septembre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
A Toulouse, 8.000 habitants de la métropole vivent en zone de dépassement des oxydes d’azote (NOx).
A Toulouse, 8.000 habitants de la métropole vivent en zone de dépassement des oxydes d’azote (NOx).

L’Etat et Toulouse Métropole ont dessiné le périmètre de la future « Zone à faible émission » (ZFE). Elle deviendra effective à partir du 1er mars 2021.

 

Il aura fallu 2 ans à Toulouse pour mettre en place sa ZFE. L’an prochain, à partir du 1er mars, les véhicules les plus polluants ne pourront plus rouler dans la ville rose 7 jours sur 7 et 24h sur 24h.  

Crit’Air 4 et 5

L’interdiction de circulation concerne les voitures essence immatriculées avant 1997 et les diesel d’avant 2005, soit les vignettes Crit’Air 4 et 5. Les véhicules hors vignettes sont aussi visés par la restriction. La ZFE englobe tout ce qui est inclus dans le périphérique (voir carte). A noter, un léger débordement à l’ouest de la ville, jusqu’à la rocade Arc-en-cien, et au Fil d’Ariane. L’interdiction viserait 38.500 véhicules.

«J’ai pris position pour une approche ambitieuse. Le seul périmètre du centre-ville n’aurait pas eu assez d’impact», a souligné à La Dépêche, Jean-Luc Moudenc (LR), maire de Toulouse. Ce ne sont pas moins de 420.000 habitants qui sont concernés par la mesure. 171.000 personnes bénéficieront d’une amélioration de la qualité de l’air, assure la métropole.

D’après l’observatoire de la qualité de l’air, ATMO Occitanie, 8.000 habitants de la métropole vivent en zone de dépassement des oxydes d’azote (NOx). La route représente à elle seule 80% des émissions de N2O et 60% des particules en suspension. Selon une étude de la métropole, les gains pourrait être : - 106 tonnes de NOx par an dans le périmètre de la ZFE. – 7,7 tonnes par an pour les PM 2.5, et - 8,8 tonnes par an pour les PM 10.

Déjà des assouplissements

Avant même sa création, Jean-Luc Moudenc a indiqué qu’il souhaitait que la mise en œuvre de la ZFE soit progressive. Une aide financière pour les propriétaires des véhicules concernés est également envisagée par la municipalité. Les contrôles devraient être opérés par la police municipale dans un premier temps, puis par des caméras.