Le Royaume-Uni réinvente ses transports

Le 18 mars 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Des trottinettes électriques de l'opérateur Lime
Des trottinettes électriques de l'opérateur Lime

Le gouvernement britannique a annoncé, lundi 16 mars, vouloir tester de nouvelles technologies de mobilité, en prévision d’une future loi programme sur les transports.

 

Le Royaume-Uni a lancé, en début de semaine, une consultation dans le cadre d’une révision réglementaire sur les transports qui s’étalera sur trois ans. Objectif: rendre les déplacements plus simples, plus intelligents et plus écologiques. Le tout grâce aux nouvelles technologies. «Cet examen nous permettra de mesurer les impacts potentiels d'un large éventail de nouveaux modes de transport, telles les trottinettes électriques, contribuant ainsi à éclairer correctement toute décision de légalisation», indique le secrétaire aux Transports, Grant Shapps.

L’administration de Boris Johnson a débloqué 90 millions de livres sterling (98 millions d’euros) pour financer des essais dans trois «zones de transport» : collectivités, hôpitaux, aéroports, universités… Tous les usagers seront mis à contribution afin de tester l’utilité de ces modes de transport de personnes et de marchandises, explique le ministère.

Au menu : drones et trottinettes

Les zones qui se partageront l’enveloppe sont : Portsmouth et Southampton ; la West of England Combined Authority ; Derby et Nottingham. L'un des projets consistera à transporter par drones des fournitures médicales de l’île de Wight  (au sud de l’Angleterre) vers des hôpitaux du «continent». Une manière «d’accélérer les diagnostics en réduisant le temps passé à voyager sur les ferries et les routes. Une fois les essais terminés, les drones pourraient éventuellement être utilisés pour transporter des kits de chimiothérapie», espère le gouvernement.

Encore illégales outre-Manche, les trottinettes seront disponibles à la location à Portsmouth. Il s’agira de voir si elles contribuent effectivement à réduire la congestion du trafic et la pollution de l’air. L’autre objectif de l’expérimentation consiste à garantir la sécurité sur route. Le Gouvernement britannique entend instaurer un âge minimum et des normes pour ce type de véhicules, ainsi que des exigences en termes d'assurance. Les pouvoirs publics examineront aussi «la possibilité de donner aux autorités locales des pouvoirs supplémentaires pour gérer l’impact des trottinettes sur l'espace public, par exemple où elles peuvent stationner».

Moins de voitures

La West England Combined Authority développera des plates-formes multimodales de réservation de voyage sur son territoire. Dans le sud-ouest de l’Angleterre, des véhicules autonomes de transport de personnes seront testés entre l'aéroport de Bristol et la ville de Bath. A Portsmouth et Southampton (Sud de l’Angleterre), les tests auront pour objectif l’amélioration des déplacements dans des zones où la voiture est reine. Cela passera par la planification de voyages via des applications smartphones, à des offres de livraison par vélos cargos électriques.