Le Royaume-Uni dote royalement la petite reine

Le 28 juillet 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Boris Johnson a promis des milliers de kilomètres de nouvelles pistes cyclables.
Boris Johnson a promis des milliers de kilomètres de nouvelles pistes cyclables.

Des milliers de kilomètres de nouvelles pistes cyclables protégées, des bons d’achat … Boris Johnson a dévoilé, ce 28 juillet, les contours d’un plan vélo ambitieux et richement doté. Est-ce bien réaliste ?

 

Le gouvernement de Boris Johnson annonce «la révolution du vélo». Un nouveau département, l’Active Travel England, aura pour mission de gérer un 2 Mds£ (2,2 milliards d’euros) de crédits sur  5  anes, notamment pour développer l’usage de la bicyclette.

Cette annonce est la traduction concrète de l’engagement d’améliorer les conditions de circulations des cyclistes et des marcheurs et de lutter au passage contre l’obésité. Pas inutile : les deux tiers de la population britannique sont en surpoids. «Qu'il s'agisse d'aider les gens à être en forme et en bonne santé et à réduire leur risque de maladie, à améliorer la qualité de l'air et à réduire les embouteillages, le vélo et la marche ont un rôle énorme à jouer pour relever certains des plus grands défis sanitaires et environnementaux», justifie Boris Johnson.

La voiture bien dotée. La  construction de routes bénéficiera d’un budget de 27 Mds£ (30 Md€) au cours des cinq prochaines années. De quoi relativiser la «révolution vélo» initiée par  par Boris Johnson.

Plus de pistes

Concrètement, le plan ambitionne de construire des milliers de kilomètres de pistes cyclables sécurisées, mais aussi des  stationnements vélos dans les gares et des espaces dédiés dans les trains et les bus. Dans les rues, des solutions de stationnement seront mises à la disposition de ceux qui ne disposent pas de parking promet le gouvernement.  

Comme en France, le Royaume-Uni donnera  son  coup de pouce vélo. Des bons de réparation, d'une valeur de 50 £ (54 €), seront distribués dans le cadre d’un programme pilote visant à encourager les gens à remettre à neuf leur vieille bicyclette. 50.000 bons sont déjà  en ligne, sur la base du premier arrivé premier servi, explique le ministère des Transports (DfT). En cas de succès, le programme pourrait être renforcé.

Les municipalités se verront attribuer des pouvoirs plus importants de police de la voirie. Les élus pourront fermer des rues secondaires aux voitures et restreindre la circulation autour des écoles. 12 nouvelles zones cyclables à travers le pays, baptisées «Mini Holland» seront aussi financées.

Et santé !

Plus original :  le cyclisme pourra bientôt être prescrit par le National Health Service (NHS). Dans des zones dites «en mauvaises santé», les médecins généralistes seront encouragés à proposer à leurs patients des «bike sessions». Le matériel sera fourni ainsi que des pistes cyclables dédiées, promet l’administration Johnson. Plus globalement, le plan prévoit aussi de dispenser des formations vélo aux enfants et aux adultes un peu rouillés.

Un «programme national de vélo électrique» sera également déployé. Il subventionnera l’achat de vélo électrique par les personnes âgées et celles qui effectuent de longs trajets

Modérer l’enthousiasme

Passé l’effet d’annonce, la promesse de milliers de kilomètres de nouvelles pistes cyclables avec seulement 2 Mds£  laisse songeur. Outre-manche, un kilomètre de piste sécurisée coûte environ 1,45 million de livres (1,6 M€) rappellent nos confrères britanniques. Le montant du devis pour 1.000 kilomètres d'infrastructures est estimé à 1,45 Mds£ minimum (1,6 Md€). une rallonge sera sans doute nécessaire pour réaliser l’intégralité du plan.