Le réemploi au menu de la restauration rapide en 2023

Le 24 juin 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les gobelets et récipients devront être réemployés
Les gobelets et récipients devront être réemployés

Selon un projet de décret mis en consultation jusqu’au 13 juillet, le ministère de la transition écologique précise les mesures anti-gaspillage visant la restauration rapide, les bouteilles en plastique et les fontaines d’eau potable.

A compter du 3 juillet 2024, le bouchon ou couvercle des bouteilles en plastique devra être attaché au récipient. Sont seulement exemptés les récipients pour boissons contenant des denrées alimentaires destinées à des fins médicales et sous forme liquide.

Moins de déchets de restauration en 2023

Visant la restauration rapide, l’obligation de servir les repas et boissons dans des gobelets, assiettes, couverts et récipients réemployables s’appliquera en 2023 aux établissements d’au moins 15 convives. Des établissements qui devront aussi se charger de la collecte pour réemploi.

A partir du 1er janvier 2022, le fait d’apposer une étiquette directement sur un fruit ou légume est passible d’une amende relevant d’une contravention de 3ème classe. A la même échéance, la mise sur le marché de tout sachet de thé ou de tisane en plastique non biodégradable est interdite.

Des fontaines à la place des bouteilles

Enfin, les établissements recevant du public devront mettre à disposition dès 2022 des fontaines d’eau potable à raison d’un équipement pour 500 personnes pouvant être accueillies simultanément. La distribution de bouteilles en plastique y sera en effet interdite.