Le nucléaire britannique à la peine

Le jeudi 28 janvier 2021 à 15h 17 par Valéry Laramée de Tannenberg
Stuart Crooks, patron de Hinkley Point C, explique les raisons du retard.
Stuart Crooks, patron de Hinkley Point C, explique les raisons du retard.
EDF

La Covid-19 a ralenti les travaux de la centrale de Hinkley Point C (EDF). Et Hitachi renonce à la construction de 4 réacteurs.

Extrait :   Cela devait être la colonne vertébrale de la transition électrique du Royaume-Uni. Cela sera, peut-être, son boulet. Car, le nucléaire va mal, outre-Manche. Alors que la quinzaine de réacteurs en service doivent fermer dans...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus