La mairie des Mureaux, premier bâtiment certifié HQE

Le 13 mai 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les Mureaux Informations
Les Mureaux Informations

Depuis mardi 10 mai fonctionne officiellement la mairie des Mureaux, premier bâtiment tertiaire certifié haute qualité environnementale. Ses points forts: la récupération des eaux pluviales et l'utilisation d'une pompe à chaleur pour chauffer et rafraîchir le bâtiment.

Souvent présenté comme un exemple de la démarche haute qualité environnementale (HQE), le «pôle administratif» des Mureaux (Yvelines) a été inauguré mardi 10 mai. Même s'il faudra au moins deux ans avant de pouvoir évaluer correctement l'intérêt du bâtiment, les premiers résultats sont encourageants. Le surcoût par rapport à une réalisation classique ne dépasse pas 5% du coût total de 6,5 millions d'euros, aucun retard n'est à déplorer, et 80% des déchets de chantier ont été recyclés.

Le maire, François Garay, et son adjoint Michel Carrière, ont fortement axé leur démarche HQE sur les économies liées à l'entretien de la mairie. Le bâtiment devrait consommer 15% d'énergie en moins qu'une construction classique. Le chauffage sera produit grâce à une pompe à chaleur reliée à la nappe phréatique (puisage à 30 mètres de profondeur). En hiver, l'eau glycolée montée à 35°C circulera dans les salles par un système de planchers chauffants. En été, l'eau de la nappe phréatique, d'une température moyenne de 12°C, permettra de rafraîchir les salles, toujours grâce aux planchers thermiques, sans utiliser une climatisation classique. En outre, des brise-soleil externes sont installés tout le long des façades. Enfin, quatre panneaux solaires devraient chauffer l'eau chaude sanitaire à plus de 60%. Ces économies d'énergie permettront, selon la mairie, une réduction de 40 tonnes de rejet de CO2.

Pour les économies d'eau, un système de récupération des eaux pluviales a été mis en place. Les eaux devraient être utilisées pour au moins 70% des chasses d'eau. «La démarche administrative a été compliquée», confie Alain Schnaidt, assistant à la maîtrise d'ouvrage HQE de l'agence S'pace. La Direction départementale d'action sanitaire et sociale (Ddass) a en effet été impliquée à chaque étape et devrait prochainement contrôler le fonctionnement du système.

A l'heure actuelle, quatre autres bâtiments, dont la construction n'est pas achevée, sont certifiés: un lycée, l'immeuble Granit de la Société générale, un immeuble de Entrepôts et magasins généraux de Paris (EMGP), et le pôle formation de l'Ineris. « 40 autres sont en cours de certification», confie Patrick Nossent, chargé de la certification HQE au sein du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB).