La loi Convention citoyenne veut diviser par deux le rythme d’artificialisation des sols

Le lundi 11 janvier 2021 à 16h 04 par Stéphanie Senet
Carte de l'artificialisation entre 2009 et 2018 (Cerema)
Carte de l'artificialisation entre 2009 et 2018 (Cerema)
Cerema

Adressé le 8 janvier aux membres du CNTE, le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) prévoit plusieurs mesures visant à réduire l’artificialisation des sols, dont une division par deux de son rythme au cours de la décennie par rapport à la décennie précédente.

Extrait : Annoncée depuis des mois, la stratégie nationale de lutte contre l’artificialisation des sols est donc publiée dans le chapitre III du titre IV du projet de loi «portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus