La lente électrification de la flotte d’Europcar

Le 26 novembre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
A ce jour, les voitures électriques ne représentent que 1% du parc d'Europcar.
A ce jour, les voitures électriques ne représentent que 1% du parc d'Europcar.

Le loueur veut verdir un tiers de sa flotte.

 

Europcar Mobility Group se targue d’être l’un des premiers loueurs internationaux à avoir proposé des véhicules électriques. C’était en 2011. Une décennie plus tard, l’ancienne filiale de Renault peine encore à faire décoller son offre verte. La part de véhicule 100% électrique de sa flotte est inférieure à 1%. Les hybrides représentent moins de 5% du parc.

125gCO2/km

Cela pourrait changer. Le groupe ambitionne de porter à 30% la part de véhicules électriques, hybrides rechargeables et hybride) dans sa flotte d’ici fin 2023. «Nous souhaitons détenir au moins 20% de véhicules électriques à horizon 2023 dans notre flotte. Nous voulons être en phase avec l’accord de Paris et nous travaillons sur notre trajectoire CO2 qui devrait être communiqué en février de l’année prochaine», explique Sébastien Albertus, directeur du programme électrification. Actuellement, le grammage moyen de la flotte d’Europcar est de 125g de CO2/km : nettement au-dessus de la moyenne des constructeurs automobiles en Europe.

Pour tenter d’inverser la tendance, le loueur travaille avec les constructeurs afin d’étoffer la flotte du groupe en véhicules «verts». Avec 300.000 véhicules commandés par an, «Europcar est une fenêtre privilégiée (par les constructeurs NDLR) pour mettre en lumière leurs véhicules auprès de nos clients»

Shell à la prise

Autre levier de la réussite de cette électrification : le développement d’un écosystème de solutions de recharge. Europcar Mobility Group a signé un partenariat avec la société spécialisée, NewMotion. La filiale de Shell mettra à la disposition des clients d’Europcar des bornes de recharge «intelligentes». Avec leur carte personnelle, les conducteurs pourront accéder à 170.000 points de chargement : l’un des plus vaste réseau de recharge en itinérance d’Europe . «Il faudra expliquer le fonctionnement de la voiture, des bornes, de la carte… Nous allons opérer une hotline 24/24 h, 7 jours sur 7, pour les clients en difficulté», ajoute Sébastien Albertus. Dès l’année prochaine, les clients pourront aussi faire le plein d’électrons dans les stations Europcar. A condition de ne pas être pressé. Le loueur ne s’équipera que de bornes de recharges lentes (22 kWh).