Biodiversité: la science, pilier de la préservation

Le 29 janvier 2021 par Denis Couvet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les forêts, enjeu de climat et de biodiversité
Les forêts, enjeu de climat et de biodiversité
VLDT

Le président de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB), Denis Couvet, nous rappelle les enjeux environnementaux de la transmission de la connaissance.

L’enfer est pavé de bonnes intentions, la transition écologique pourrait aussi l’être, si les connaissances scientifiques ne venaient éclairer ses potentiels effets pervers. Aujourd’hui, les politiques publiques et divers ‘green deals’ exigent une vision systémique, intégrative, des relations entre les individus, des sociétés auxquelles ils appartiennent et de la biodiversité.

Trop souvent, le résultat n’est pas à la hauteur des intentions. Ainsi le bois-énergie, perçu un temps comme une solution pour remplacer les énergies fossiles, a eu pour conséquence la destruction massive de forêts d'intérêt écologique, comme les forêts humides, à la faveur de réglementations peu coercitives.

Anticiper

Pour anticiper ces effets pervers, les connaissances sur le fonctionnement de la biodiversité, sa dynamique et ses modes d’interaction avec les sociétés humaines sont indispensables. Ou encore ses modes d’appropriation (publics ou privés), la manière dont les humains respectent ses propriétés, dont ils intègrent ses capacités d'action et d'adaptation aux changements globaux.

Accompagner

Ces connaissances doivent être développées pour nous permettre de comprendre la nécessité de préserver la biodiversité, et d'accompagner le développement d’«approches basées sur la nature», où la biodiversité joue un rôle central.

Élever le niveau de connaissance et d’information sur la biodiversité est un enjeu républicain majeur, qui permettra de relever les nombreux défis écologiques auxquels nous faisons face. À ce titre, la fermeture d’un journal comme le Journal de l’environnement n’est jamais une bonne nouvelle.