L’Allemagne réforme son droit des énergies renouvelables

Le 23 septembre 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'Allemagne veut mettre en service 70 GW d'éolien et de solaire en 10 ans.
L'Allemagne veut mettre en service 70 GW d'éolien et de solaire en 10 ans.
SIG

Le gouvernement d’Angela Merkel veut légiférer avant la fin de l’année pour accélérer le développement des énergies renouvelables électriques et la production d’hydrogène vert.

 

Berlin brûle les étapes. Après avoir dévoilé un plan de relance supposément conforme au pacte vert européen, conçu un ambitieux plan hydrogène, l’Allemagne accélère dans le domaine des énergies renouvelables.

Ces dernières semaines, notre puissant voisin a indiqué que 65% de son électricité seraient produites par les éoliennes et les panneaux solaires d’ici à 2030. Jadis massivement carboné, le secteur électrique allemand devra être totalement décarboné dans moins de 30 ans. Deux objectifs qui sont au cœur du projet de loi sur les énergies renouvelables qu’a adopté, ce 23 septembre, l’équipe d’Angela Merkel.

70 GW à installer en 10 ans

Le texte que doit encore approuver d’ici la fin de l’année le parlement rappelle les enjeux. Entre 2020 et 2030, la capacité installée de l'éolien terrestre passera de 54 GW à 71 GW ; et celle du photovoltaïque de 52 GWc à 100 GWc. Chaque année, Berlin lancera des appels d'offres pour l'éolien terrestre (entre 2,9 et 5,8 GW/an), le photovoltaïque (entre 2,9 et 5,8 GW 1,9 à 2,0 GW/an) et la biomasse (500 MW/an).

Pour accompagner pareille dynamique, le gouvernement allemand révise la loi sur les énergies renouvelables (EEG) et la réglementation encadrant les réseaux d’électricité.

soutien à l'hydrogène vert

Les rédacteurs de ces textes entendent favoriser la construction des interconnexions et des réseaux de transport et de distribution qui font défaut à certaines régions. Ils devraient aussi donner de sérieux coups de pouce à l’autoconsommation. Les anciennes installations continueront de bénéficier de certains avantages) pour ne pas obérer leur compétitivité.

Les ports seront incités à s’équiper de «prise de courant» (pour alimenter en électricité les navires à quai) reliées à des parcs solaires ou éoliens. Les producteurs d’hydrogène, utilisant les énergies renouvelables, seront exonérés de la surtaxe EEG.