Gare du Nord : les travaux sont confirmés

Le 22 juillet 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La Gare du Nord accueillera 20.000m2 de surface commerciale supplémentaire.
La Gare du Nord accueillera 20.000m2 de surface commerciale supplémentaire.

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon a confirmé, le 21 juillet, le lancement des travaux de rénovation de la gare parisienne du Nord.  

 

Le 7 juillet, le préfet d'Ile-de-France avait accordé le permis de construire pour le Projet Gare du Nord 2024. Un programme d’extension-rénovation porté par SNCF Gares&Connexions et la foncière du groupe Auchan, Ceetrus. Deux semaines plus tard, le mardi 21 juillet, Emmanuelle Wargon, interrogée par le sénateur communiste de Paris Pierre Laurent a affirmé que, malgré les controverses, les travaux «aurait bien lieu.».

Trop commercial

 «Dans la dernière mouture, les surfaces commerciales ne constituent pas une entrave au fonctionnement de la gare, se situent dans la moyenne des autres gares rénovées récemment, et participent au financement des travaux, au bénéfice de l'amélioration du confort de tous les usagers», a-t-elle justifié. Rappelant que les porteurs du projet avaient pris une série d’engagements pour verdir le programme. 70 % des approvisionnements d'électricité par des énergies renouvelables ; 25 % des besoins en eaux couverts par les eaux de pluie ; création d'un toit terrasse végétalisé d'un hectare ; un parc de 3.000 places pour les vélos.

Pas de quoi apaiser Pierre Laurent. «Si vous vous entêtez, vous allez voir une contestation grandissante au cœur de Paris, alors que les urgences ferroviaires sont extrêmement importantes mais ce n'est pas ce projet qui y répondra». Le sénateur soutient que, ce projet, en l’état, «est dominé par les exigences commerciales». Même constat de la part des associations de riverains et de la Mairie de Paris. La municipalité avait d’ailleurs préconisé de réduire la surface commerciale de 20.000 à 5.000 m2, jugeant au passage les engagements écologiques insuffisants.

Malgré tout, selon des informations de Challenges, les travaux ont déjà commencé. L’installation de la Maison du projet elle, est en cours, alors même que les deux mois légaux de délais de recours ne sont pas passés. Risqué, alors que la mairie de Paris n'exclut pas de porter l’affaire devant la justice.