Fuite de tritium: plainte contre EDF à la centrale du Tricastin

Le 19 décembre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Une fuite de tritium a été détectée le 8 juillet dernier
Une fuite de tritium a été détectée le 8 juillet dernier

Le Réseau Sortir du nucléaire a déposé une plainte contre EDF, ce 19 décembre au tribunal de grande instance de Valence, suite à la fuite de tritium observée depuis juillet dernier à la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme).

La fédération rappelle qu’EDF a attendu un mois, après la détection de la fuite dans les eaux souterraines de la centrale (le 8 juillet), pour déclarer l’incident à l’Autorité de sûreté nucléaire (le 6 août).

 

Sommé en septembre, par le gendarme du nucléaire, de déterminer l’origine de la fuite et de surveiller l’état des eaux souterraines, EDF a finalement déclaré récemment, selon l’association, qu’un « joint défectueux » serait potentiellement responsable d’une « légère infiltration ».

 

Sortir du nucléaire rappelle que le tritium est toujours présent, à des niveaux largement supérieurs à la norme autorisée, dans les nappes souterraines et que la santé des riverains comme des travailleurs de la centrale est en jeu.  `

 

Située dans le commune de Saint-Paul-Trois-Châteaux et mise en service depuis plus de trente ans, la centrale du Tricastin comprend quatre réacteurs de 900 MW chacun. La fuite a précisément été détectée entre les réacteurs 2 et 3.

 

Au total, la fédération–soutenue par Sortir du Nucléaire Drôme-Ardèche- a porté plainte contre EDF pour deux motifs principaux: pollution des eaux et retard dans la déclaration d’incident (1).

 

(1)ainsi que 5 violations à la réglementation technique relative aux installations nucléaires de base.