Extinction Rebellion crée un groupe dédié à la protection de l’océan

Le 28 août 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La première action d'Ocean Rebellion a visé le paquebot de luxe The World
La première action d'Ocean Rebellion a visé le paquebot de luxe The World

Deux ans après sa création, le mouvement écologiste international, revendiquant la désobéissance civile non violente, fonde une structure spécifique pour défendre l’océan.

Ocean Rebellion a été officiellement lancé le 19 août lors d’une manifestation contre The World, un immense paquebot de luxe comptant 165 appartements. Long de 196 mètres, le navire amarré à Falmouth se présente comme le plus grand navire privé au monde. Promettant à ses résidents «une vie d’aventure au sommet du luxe», il fait continuellement le tour du monde. Aucun passager n’est toutefois encore monté à bord, coronavirus oblige…

Actions non violentes à venir

Ocean Rebellion annonce de futures actions non violentes pour lutter contre la surpêche, la pollution plastique, l’industrie des croisières, le dérèglement climatique, l’exploitation minière en haute-mer et la perte de biodiversité marine.

Le groupe demande aux gouvernements de stopper le réchauffement des océans, leur acidification, et l’élévation du niveau de la mer en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Il interpelle aussi les Nations Unies pour qu’il gouverne le patrimoine océanique mondial au profit de l’humanité et non d’intérêts économiques et financiers.

Revendiquant une structure non hiérarchique, le mouvement regroupe pour l’instant 50 activistes de son grand frère XR.