Europe: le Conseil adopte la loi climat et la stratégie biodiversité

Le 23 octobre 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Svenja Schulze regrette que l'objectif de la loi climat n'ait pas été adopté par les 27.
Svenja Schulze regrette que l'objectif de la loi climat n'ait pas été adopté par les 27.
DR

Les ministres de l’environnement de l’Union européenne adoptent les projets de loi climat et de stratégie biodiversité.

Le Conseil des ministres européens de l’environnement a accouché de deux souris. Réunis à Luxembourg, les ministres ont adopté la stratégie communautaire sur la biodiversité et ses principaux objectifs. «Notamment la création d’un réseau de zones protégées et la protection stricte de 30% des terres et des surfaces maritimes européennes», a résumé le commissaire à l’environnement, Virginijus Sinkevi?ius.

Les représentants des 27 ont aussi pratiquement entériné le projet de loi sur le climat. «Cela est le fruit de mois de négociations très constructives», a rappelé Svenja Schulze, ministre allemande de l'environnement, de la protection de la nature et de la sûreté nucléaire, présidente du Conseil des ministres. Constructives, peut-être, mais au résultat incomplet.

négocier pour négocier

Car, les 27 ministres n’ont pu s’accorder sur le niveau de rehaussement de l’ambition climatique communautaire. La Commission entend réduire de 55% les émissions de GES de l’UE entre 1990 et 2030 (contre -40% aujourd’hui). Le parlement européen entend le porter à -60% pour la même période. La décision finale reviendra donc aux chefs d’Etats et de gouvernements qui se réuniront pour un dernier Conseil, en décembre prochain.

Un problème subsiste. Commission et Parlement souhaitent engager les négociations en trilogue sur la loi climat, avant le Conseil de décembre. «Il va falloir négocier pour savoir si l’on peut négocier», a conclu  Svenja Schulze.