Elgin: une fuite de plus de 300 millions de dollars

Le 11 mai 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le colmatage du puits défaillant n'a toujours pas démarré
Le colmatage du puits défaillant n'a toujours pas démarré

L’importante fuite de gaz, qui a démarré le 27 mars sur la plate-forme d’Elgin située au large de l’Ecosse, en mer du Nord (voir JDLE), devrait coûter à Total entre 300 et 400 millions de dollars (entre 230 et 310 millions d’euros).

Selon le PDG du groupe pétrolier français, qui a été reconduit pour trois ans lors de l’Assemblée générale de ce 11 mai, l’essentiel de la facture proviendra du manque à gagner dû à la suspension de l’extraction du gisement d’Elgin et du puits adjacent de Franklin.

Christophe de Margerie a ajouté que «les études environnementales menées par les autorités britanniques n’avaient détecté aucun dégât sur le plan environnemental hormis les émissions de gaz à effet de serre liées au gaz naturel qui s’échappe dans l’atmosphère».

Par ailleurs, l’injection de boues lourdes dans le puits défaillant reste toujours suspendue à l’arrivée de meilleures conditions météorologiques.

Total a annoncé vouloir reprendre l’exploitation des gisements d’Elgin et de Franklin avant la fin de l’année.