Effacement et thermostats aideront à passer l’hiver électrique

Le 12 juin 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Lisser la pointe de consommation d'électricité pour renforcer la sécurité d'approvisionnement.
Lisser la pointe de consommation d'électricité pour renforcer la sécurité d'approvisionnement.
VLDT

Pour lisser les pointes de consommations d’électricité, le gouvernement veut relancer l’effacement des industriels et des particuliers et doper les installations de thermostats.

 

EDF l’avait pressenti. RTE le confirme. L’alimentation en électricité des Français sera un peu tendue, cet hiver. La faute à la pandémie de covid-19 qui a fortement ralenti les opérations de maintenance dans les centrales nucléaires. Au début du printemps, le groupe présidé par Jean-Bernard Lévy a indiqué qu’il limitera sa production nucléaire à 300 TWh cette année: 20% de moins que l’objectif initialement fixé.

En 2021 et 2022, la production des centrales pourrait remonter à un niveau compris entre 330 et 360 TWh/an. Bref, les marges du système électrique sont faibles. Comme c’est désormais le cas à l’entrée de chaque période hivernale. Afin de réduire l’intensité des pics de consommation en période de forte demande, le ministère de la transition écologique a annoncé, le 11 juin, plusieurs dispositions visant à lisser la pointe.

l'effacement des industriels et des particuliers

Pour les industriels électro-intensifs pouvant interrompre leur process, la rémunération de l’effacement passera de 30k€/MW à 60k€/MW pour l’année 2021. Objectif : accroître de 500 mégawatt l’offre d’effacement en période de pointe. Dès novembre 2020, une bonification pour les nouvelles capacités d’effacement qui pourraient se rendre disponibles sera également mise en œuvre.

L’hôtel de Roquelaure souhaite qu’EDF fasse de nouveau la promotion de son offre Tempo à destination des particuliers. Cette option au tarif réglementé bleu prévoit de faire payer une électricité, moins chère que la moyenne des prix de marché pendant l’essentiel de l’année, mais beaucoup plus cher (voire dissuasif) pendant une vingtaine de jours de forte consommation. Il faudra sans doute imaginer un aménagement aux règles encadrant les tarifs réglementés de vente de l’électricité pour éviter tout recours juridique des concurrents de l’opérateur historique.

des milliers des thermostats

Toujours pour les clients finaux, un dispositif «Coup de pouce thermostat» prendra en charge 150 euros sur le coût d’installation des thermostats, via le mécanisme des certificats d’économie d’énergie (CEE). Cette couvrira près de la moitié du coût d’installation pour un particulier. Les services d’Elisabeth Borne espèrent ainsi accroître de 20 000 à 40 000 dispositifs par mois les poses de thermostats performants.