Des ports houlomoteurs ?

Le 23 octobre 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le prototype de Gibraltar.
Le prototype de Gibraltar.
EcoWavePower

En exploitant l'énergie cinétique des vagues, une start-up israélienne veut transformer les digues portuaires en centrales électriques.

La principale vocation d’un port maritime est d’abriter les bateaux de la houle. Mais pourquoi ne pas utiliser l’énergie des vagues dissipée par les brise-lames pour produire de l’énergie ? Une question à laquelle répondent les ingénieurs d’Eco Wave Power EWP).

Cette start-up israélienne a conçu un convertisseur d’énergie houlomotrice susceptible d’être facilement installé sur les digues. Le mouvement des vagues actionnent des flotteurs dont le mouvement vertical entraine des pistons qui compriment un fluide hydraulique dans un accumulateur. Le relâchement de ce fluide sous pression entraine un moteur hydraulique qui actionne un générateur d’électricité. Détendu, le fluide est réinjecté dans son réservoir initial. Le système fonctionne en circuit fermé.

partenariat avec EDF

Après la mise en service en 2016 d’un prototype de 100 kW à Gibraltar, la compagnie dirigée par Inna Braverman veut passer à la vitesse supérieure. En partenariat avec le groupe électrique portugais Painas, la jeune pousse veut installer une centrale de 20 MW sur les digues du port de Leixões, à proximité de Porto. La compagnie israélienne indique avoir récemment conclu un contrat de concession avec ADPL, l’autorité portuaire de Leixões.

En parallèle, EWP prévoit de construire une petite centrale houlomotrice à Jaffa (Israel) sur le modèle de son prototype de Gibraltar. Les travaux devraient être conduite par une filiale d’EWP dont le français EDF Renewables détient 50% du capital.