Dans le vert, Véligo poursuit son expansion

Le 15 décembre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le nouveau vélo cargo allongé de Véligo
Le nouveau vélo cargo allongé de Véligo
Véligo

Un an après son lancement, le service de location de vélo longue durée de la région Île-de-France affiche un bilan positif et tente de séduire un nouveau public.

 

En septembre 2019, la région francilienne lançait son service de location de vélos électriques Véligo. De 1.000 bicyclettes au démarrage le service a rapidement atteint 5.000 engins. Ils devraient être deux fois plus nombreux à la fin de l’année. Un parc qui devrait encore doubler l’année en 2021. Un chiffre appelé à se maintenir par la suite a prévenu le syndicat de transport Ile-de-France mobilités (IDFM), lors d’une conférence de presse organisée ce 15 décembre.

La région Ile-de-France propose une aide à l’achat d’un vélo électrique dont le montant peut atteindre 600 euros. En un an, 70.000 demandes ont été déposées. La région capitale s’est également engagée à réaliser 80.000 places de stationnements sécurisés supplémentaires, d’ici à 2030, notamment au abord des gares. A quoi s’ajouteront 40.000 places dans le cadre du RER Vélo.

 

Rotation

Pourtant, «95% de nos usagers sont satisfaits du service», assure Christian Gioria, chargé de projets modes actifs chez IDFM. Passés les 6 premiers mois de location, «les 2/3 des abonnés veulent prolonger la durée de leur abonnement pour trois mois de plus» poursuit–il. 

Pourquoi ne pas proposer plus de vélos ou des durées d’abonnements plus longues ? La région conserve son objectif premier : convaincre les utilisateurs de Véligo d’acheter leur propre vélo électrique une fois leur abonnement expiré.

Nouvelle cible

Les partenaires misent sur la rotation des vélos et sur la diversification de l’offre afin de séduire un public plus familial. Trois nouveaux modèles de vélos cargos vont être ainsi proposés à la location. Cette offre «répond aussi à des demandes de Franciliens. Nous sommes là pour accompagner un nouveau phénomène émergeant», développe Christian Gioria. 

Le premier modèle sera un «triporteur», équipé à l’avant d’une grande caisse pouvant contenir jusqu’à 2 enfants ou 60 kg. Les 120 modèles disponibles pourront être réservés dès ce-mois-ci, pour une livraison en janvier. Le second modèle est un cargo allongé avec porte bagage arrière pouvant supporter jusqu’à 2 enfants ou 60kg. 200 exemplaires seront mis en location.

Le troisième est un biporteur avec une capacité d’emport de 60kg. Les 200 exemplaires seront disponibles au printemps. Si un Véligo classique se loue 40 euros par mois pour une durée de six à neuf mois, comptez 80 euros mensuels, pour un maximum de trois mois, pour les cargos.

Limites

Cette expérimentation vise à tester la réceptivité du public pour ce type de véhicule. Plus imposants qu’une bicyclette classique, ces engins posent la question de l’espace disponible sur les pistes cyclables. Sur ce point, la région et IDFM indiquent que les pistes du futur RER Vélo auront des sur-largeurs. Sur le réseau classique, il faudra se serrer un peu.