Confinement épisode 2 : le monde du bâtiment vivra

Le 29 octobre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
«Les grosses et petites entreprises pourront continuer à s’approvisionner en matériau de construction», assure la ministre du logement Emmanuelle Wargon.
«Les grosses et petites entreprises pourront continuer à s’approvisionner en matériau de construction», assure la ministre du logement Emmanuelle Wargon.

Alors qu’une nouvelle période de confinement s’ouvre ce 29 octobre, le secteur du bâtiment et de la construction devrait pouvoir poursuivre son activité. 

 

Entre interruption de fourniture de matériaux, refus d’accès aux chantiers, inquiétude des salariés, difficile application de la distanciation sur site… l’arrêt des chantiers est vite devenu une évidence, au printemps dernier, pour la Fédération Française du Bâtiment (FFB). L’histoire ne devrait pas se répéter avec ce nouveau confinement.

Chantiers sous cloche

Ce jeudi 29 octobre, la ministre chargée du Logement a fait le point sur l’application des mesures de confinement au secteur du logement et de la construction. «Le secteur va pouvoir continuer l’activité en amont, sur les permis de construire et la construction, ainsi que sur les chantiers», a confirmé Emmanuelle Wargon.

Concernant la partie chantier, le gouvernement travaillera sur la base du précédent confinement. A savoir, sur le guide de préconisation sanitaire pour les activités de construction réalisé par l’OPPBTP en avril dernier. Ce document «est suffisamment détaillé pour préciser les mesures à prendre en période de Covid», a assuré la ministre.

Il liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du bâtiment et travaux publics. Qu’ils travaillent en bureaux, en ateliers, en dépôts ou sur chantiers.

Soutien. La ministre a également précisé que «si des entreprises du BTP se trouvent en difficulté elles auront le droit à l’activité partielle», malgré que leur activité se poursuive.

Chaîne d’approvisionnement

La chaîne d’approvisionnement sera maintenue pendant le confinement. «Les grosses et petites entreprises pourront continuer à s’approvisionner en matériau de construction», assure la ministre. Commerce de gros et de détails poursuivront leur activité. Dans le respect des gestes barrières toujours. Les déchèteries resteront ouvertes elles aussi.

Concernant la mise sur pied de nouveaux projets, aucuns délais supplémentaires ne sont à craindre promet le gouvernement. Les administrations d’Etat et collectivités territoriales seront en continuité d’activité. «Les délais classiques des permis de construire seront maintenus. Nous travaillons avec les collectivités territoriales pour qu’elles passent le message», développe la ministre.  

Concernant les activités immobilières, pour l’heure, le gouvernement botte en touche. «Sur la filière agence immobilière, nous ne sommes pas en capacité de répondre», a dit la ministre. Selon un communiqué de presse de la Fnaim, les agences immobilières seront fermées mais travailleront à distance. Reste à régler la question des visites. Des réponses devraient être apportées dans la soirée ou dans les prochains jours.

Ce qui est sûr, c’est que les assemblées générales de copropriétés ne pourront pas se tenir en présentiel. «Nous allons reprendre par ordonnance la possibilité de faire des assemblées générales dématerialisées», a assuré Emmanuelle Wargon. Pour le reste, les déménagements seront autorisés, sous réserves de présenter un acte de vente ou un nouveau bail en cas de contrôle. Les organismes HLM, acteur du service public, pourront continuer de recevoir de nouveaux locataires. Architectes et bureaux d’étude, sont eux aussi autorisés à exercer leur activité.