Comment Jeff Bezos investit dans le climat

Le 05 novembre 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le patron d'Amazon investit lourdement dans la lutte contre le réchauffement.
Le patron d'Amazon investit lourdement dans la lutte contre le réchauffement.
Steve Jurvetson

Le richissime patron d'Amazon consacre 10 milliards de dollars à la lutte contre le réchauffement. Pour le plus grand bonheur de puissantes organisations environnementales américaines.

En France, le reconfinement a remis Amazon à la une. Activité dopée par la fermeture des librairies indépendantes et des rayons livre des distributeurs, projet de nouveaux entrepôts géants dévoreurs de terres agricoles, le leader mondial de la vente en ligne est au centre de polémiques. Sous d’autres cieux, le patron d’Amazon compte quelques partisans, y compris dans des ONG environnementales.

En février dernier, Jeff Bezos annonçait la création du Fonds Bezos pour la terre. Doté de 10 milliards de dollars (8,5 milliards d’euros), le Bezos Earth Fund (BEF) ambitionne de soutenir des projets portés par des scientifiques, des ONG ou n’importe qui ayant une bonne idée pour lutter contre le réchauffement.

le plus riche des philanthropes US

Après plusieurs mois de rodage, la distribution a débuté. Selon The Atlantic, le plus riche des philanthropes américains entend donner 100 millions de dollars à quatre importantes ONG environnementales: Environmental Defense Fund (EDF), Natural Resources Defense Council (NRDC), World Wildlife Fund (WWF), ainsi qu’à Nature Conservancy. Gérant d’importantes réserves naturelles, cette dernière est l’une des pionnières dans la vente de crédits de carbone bleu.

Le propriétaire du Washington Post investit aussi dans le soft power. Le BEF devrait accorder 100 millions de dollars (85 millions d’euros) au World Resources Institute (WRI), l’un des plus importants think tanks travaillant sur les questions climatiques et environnementales. Jeff Bezos devrait aussi se montrer généreux avec des organisations peu connues mais très influentes dans le galaxie du climat. The Atlantic affirme que le fonds Bezos va distribuer plusieurs dizaines de millions de dollars à l’Energy Foundation et à la ClimateWorks Foundation.

ONG et laboratoires d'idées

Financées par des fondations privées de milliardaires américains ou britanniques, ces deux organisations sont très impliquées dans la diplomatie climatique. Au début du siècle, elles ont été à l’origine de l’accord qui ne fut finalement pas adopté par la COP 15, en 2009. Discrètement, ces deux organisations financent aussi pléthore de laboratoires d'idées, comme la fondation européenne pour le climat (ECF) présidée par Laurence Tubiana, et d’ONG, comme Greenpeace ou la fondation Ellen MacArthur.