Climat: 2 des 3 objectifs européens seront atteints

Le 30 novembre 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La France n'atteindra pas ses objectifs en matière d'énergies renouvelables.
La France n'atteindra pas ses objectifs en matière d'énergies renouvelables.
VLDT

L'Europe réduira de 20% ses émissions de gaz à effet de serre et consommera 20% d'énergies renouvelables.

A l’occasion du 5e anniversaire de l’accord de Paris, l’Europe pourra pavoiser. L’Union européenne sera l’un des rares groupes de pays industrialisés à avoir atteint ses premiers objectifs climatiques.

En 2009, les 28 avaient adopté un train de mesures visant à réduire de 20% les émissions de GES entre 1990 et 2020. Consommer 20% d’énergies renouvelables et améliorer de 20% notre efficacité énergétique devaient nous permettre d’effectuer ce premier pas vers une décarbonation. La mission a pratiquement été accomplie.

Selon le bilan que publie, ce 30 novembre, l’agence européenne de l’environnement (AEE), les émissions des 28 ont chuté de 26% entre 1990 et 2019. Un chiffre à ramener à 24% si l’on exclue le Royaume-Uni.

le bénéfice du confinement

Une performance imputable à une baisse régulière des émissions, mais aussi à l’arrêt de l’activité industrielle durant les périodes de confinement. «Tout porte à croire que le ralentissement économique en 2020 a fortement réduit la consommation globale d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre, en particulier dans le secteur des transports, où la part de l'énergie consommée à partir de sources renouvelables a probablement augmenté», souligne l’agence basée à Copenhague.

À noter la bonne performance du marché européen du carbone (ETS). Les 11.000 sites assujettis à la directive « Quotas » ont réduit d’un tiers leurs émissions entre 2005 et 2020 : l’objectif était une diminution de 21%.

Second pilier du «3 x 20»: les énergies renouvelables devraient être au rendez-vous. En 2019, les Européens ont consommé 19,5% d’énergies vertes (19,4% sans le Royaume-Uni). L’objectif des 20% à la fin de l’année est donc à portée de main. Il ne sera, en revanche, pas atteint pour la partie transports[1]. La France sera l’un des 12 pays membres à ne pas avoir atteint son objectif national dès 2019. Avec les Pays-Bas, la Belgique et l’Irlande, la France ne devrait pas toucher au but cette année non plus.

les économies d'énergie ne mobilisent pas

Autre loupé: l’efficacité énergétique. Parent pauvre des politiques nationales, les économies d’énergie ne mobilisent pas. Selon l’AEE, seuls 9 pays membres devraient atteindre leurs objectifs en la matière. Insuffisant. La directive sur l’efficacité énergétique imposait de réduire de 13,8% la consommation d’énergie primaire entre 2005 et 2020 et de 9% celle d’énergie finale. Finalement, la demande d’énergie primaire des 28 devrait baisser de 9,8% durant cette période. A contrario, la demande d’énergie finale a légèrement progressé depuis 2015.

L’Europe peut-elle réduire de 55% ses émissions entre 1990 et 2030, comme le souhaite désormais la Commission européenne ? Pas impossible, répond, en substance, l’AEE. Les résultats de la première politique climatique communautaire montrent qu'il est «clairement possible d'atteindre des objectifs plus ambitieux, même si les objectifs pour 2030 et 2050 exigeront des efforts soutenus et à long terme».



[1] Le paquet énergie climat prévoit que 10% de l’énergie consommée par les transports soient d’origine renouvelable en 2020. En 2019, cette part n’était que de 8%.