Cet été, la SNCF veut renouer avec ses clients

Le 12 juin 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
TER
TER

L’opérateur et les régions lancent l’opération «TER de France». Objectif : attirer les usagers dans les trains régionaux cet été. Des millions de billets à bas coûts seront proposés, ainsi qu’un Pass jeunesse.

 

Un mois après le début du déconfinement, le constat n’est pas rose pour le transport ferroviaire.  «La reprise est très lente, on est actuellement autour de 25% d'un trafic habituel pour les TER", explique à l'AFP Frank Lacroix, directeur général TER à la SNCF. L’heure est donc au brainstorming pour orchestrer la relance. «Hors Covid-19, entre 2016 et 2020, TER regagnait des voyageurs, et ce dans toutes les régions. L’idée consiste à récupérer ces voyageurs, de façon à relancer le service et éviter qu’ils (les usagers ndlr) ne retournent vers leur voiture individuelle. D’où cette offre tout azimut»,  explique un porte-parole de SNCF Voyageurs.

Frilosité. Cette semaine, la SNCF a annulé près de 5% des TGV prévus cet été, en raison de taux d’occupation n’excédant pas les 15% en juillet et les 6% en août. L’entreprise publique explique cette frilosité des usagers par la peur de la proximité dans les wagons, et un hypothétique retour de l’avion.

En effet, la SNCF et 11 des 13 régions métropolitaines ont lancé leur grande braderie. L’opération a été baptisée "TER de France". Première annonce : 2 millions de billets TER de 1 à 10 euros seront mis en vente à partir du 22 juin. Seules la Corse et l’Ile-de-France ne participent pas à l’opération.  

Dans un second temps, un Pass jeune TER de France, donnera la possibilité aux 12 - 25 ans de voyager sur l'ensemble du réseau TER pour 29 euros par mois calendaire, en juillet et en août. Ce choix n’a rien d’anodin : cette tranche d’âge représente 40% des clients TER. Les 130.000 détenteurs d'un abonnement annuel TER pourront circuler gratuitement sur les trains régionaux des autres régions en juillet et en août.

Tourisme ferroviaire et français

En amont, une carte touristique interactive sera mise en ligne. Elle mettra en valeur les sites touristiques directement accessibles par le rail. Elle permettra aussi de planifier son trajet. L’outil sera accessible sur le site TER et Oui.Sncf. Pour rejoindre les sites, de nouvelles lignes seront créées. L’une d’elle reliera directement Paris et Pontorson/Mont-Saint-Michel (Manche). Dans le même temps, la SNCF compte augmenter la capacité de son matériel roulant. Sur la ligne Marseille Nice, les trains passeront de 6 à 8 voitures.

Si jugée efficace, l’opération sera-t-elle renouvelée, voire entérinée ? Trop tôt pour le dire. «Ce sont les régions qui décident de la desserte, des niveaux de prix etc. Nous (la SNCF ndlr)  n’avons qu’un rôle de conseil et d’expertise», rappelle le porte-parole.