Cascade de coups de pouce pour la mobilité électrique

Le 12 octobre 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La France compte actuellement environ 30.000 bornes de recharge.
La France compte actuellement environ 30.000 bornes de recharge.

Le gouvernement a annoncé, le 12 octobre, de nouvelles aides à l’achat de véhicules électriques, ainsi que la signature d’une charte pour accélérer le déploiement des bornes de recharge.

 

Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, était en déplacement à Chilly-Mazarin (91), avec la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, afin d’observer les engagements des acteurs pour le déploiement des bornes électriques et signer une charte, «Objectif 100.000 bornes». Objectif : voir 100.000 bornes en service à la fin de l’année prochaine, comme édicté dans le plan de relance de l’automobile.

Transition. Depuis janvier 2020, 70.000 véhicules électriques ont été vendus, contre 30.000 sur la même période en 2019 (+132%). Depuis le début de l’année, les ventes d’hybrides rechargeables ont explosé avec +239% par rapport à 2019.

Une stratégie borne de recharge

«Pour accélérer le passage à l'électrique, nous allons jouer sur deux leviers: faciliter l'acquisition d'un véhicule électrique, et faciliter son utilisation», a résumé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili lors d'une conférence de presse, rapporte l’AFP.

La charte a été signée avec différents acteurs tels Total, Système U, Lidl, E.Leclerc, Casino, Engie ou encore la filiale d'EDF Izivia. Tous s’engagent à mettre le turbo. «La France compte 30.000 bornes de recharges environ. Or les entreprises signataires de la charte représentent un engagement de l’ordre de 50.000 bornes installées d’ici 2021. Nous avons donc fait une bonne partie du chemin», se félicite Joseph Beretta, président de l’Avere France.

Advenir en devenir

E.Leclerc confirme qu’il installerait 5.000 nouvelles bornes d’ici 2 ans et 10.000 d’ici à 2025. A ce jour, les 231 parkings de ses grandes surfaces sont équipés de 823 points de charge. Le président de la métropole du Grand Paris, Patrick Ollier (LR), a lui aussi annoncé le déploiement de 5.000 bornes supplémentaires. Les communes se verront verser 5.000 euros pour chaque borne installée.

Une enveloppe de 100 millions d’euros est prévue pour financer le déploiement de 500 stations de recharge rapide sur les autoroutes et routes nationales. Les stations seront équipées de 4 bornes, au moins, de 150 kW de puissance unitaire. D’autres seront installées dans les logements collectifs.

Financé par les certificats d’économie d’énergie, le dispositif Advenir va accroître sensiblement (jusqu’à 9.000 euros) le montant des subventions pour l’installation de bornes. Collectivités et acteurs privés sont éligibles à ce dispositif. «Comme d’habitude, le montant de l’aide va dépendre de la puissance des bornes. Plus elle sera élevée (150kW), plus l’aide sera importante», détaille Joseph Beretta.

Bonus pour l’occasion

En parallèle, le ministre des transports a confirmé la création, au 1er janvier prochain, d’un bonus de 1.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique d’occasion, jusqu’alors exclu du bonus écologique. Aucune condition de ressources n’est requise. Le ministre a aussi évoqué la mise en place d’un dispositif de microcrédit avec garantie de l’Etat pour l’acquisition de véhicule électrique. Il s’adressera aux ménages les plus modestes. Ce mécanisme sera cumulable avec d‘autres aides.

Dans les DOM, un surbonus de 1.000 euros complétera les 6.000 euros du bonus écologique. Une bonne façon de compenser les effets de l’octroi de mer.