Bornes de recharge : la France a calé

Le 06 juillet 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le plan de relance de l'automobile vise 100.000 points de rechange en 2021.
Le plan de relance de l'automobile vise 100.000 points de rechange en 2021.
BMW

L’installation de bornes de recharge de véhicules électriques n’a pas trop pâti de la pandémie. Mais le rythme de déploiement reste trop lent au regard des objectifs fixés, estime Joseph Beretta, président de l’Avere France.  

 

29.854 points de recharge pour véhicules électriques (soit + 12,7 % en 1 an) sont disséminés sur le territoire français d’après le dernier baromètre de l’Avere France, l’Association pour le développement de la mobilité électrique. Avec 250.000 véhicules électriques immatriculés, l’hexagone compte aujourd’hui 1 point de recharge pour 8 véhicules électriques. « L’objectif national est de 40.000 points de charge fin 2020 et 100.000 en 2021. Il en reste donc 10.000 à mettre en œuvre en 6 mois et 70.000[i] en un peu plus d’un an. Il va falloir accélérer ! », constate Joseph Beretta.  

Facteur Covid

D’autant que le Président de la République Emmanuel Macron a largement misé sur la fée électricité  dans son plan de relance de l’automobile. « Il table sur 100.000 points de recharge en 2021, contre 2022 initialement. Nous étions sur une bonne lancée, mais en plus d’avoir une échéance écourtée, nous avons eu trois mois blanc en raison de la crise de la covid-19 », s’inquiète Joseph Beretta. La crise sanitaire a ralenti le déploiement des infrastructures. Leur nombre n’a progressé que de + 1 % depuis mars 2020. Une piètre performance imputable à l’arrêt de la quasi-totalité des travaux publics.

De l’avis de Joseph Beretta l’objectif reste à portée de main. «Nous avons beaucoup d’outils à disposition pour y parvenir». Inscrite dans la loi d’orientation des mobilités (LOM), la réfaction «permet de prendre en charge les coûts de raccordement à hauteur de 75% sur certains points du réseau (jusque fin 2021 ndlr) ».

L’Avere rappelle aussi l’existence de son programme Adveni qui permet de couvrir 50% des coûts de fourniture et d’installation d’une borne. Initialement doté de 10 millions d’euros, il a vu son budget décluplé. Avec pour objectif d’installer 45.000 nouveaux points de recharge (privés comme publiques) entre 2020-2023. En parallèle, « nous travaillons actuellement avec La Banque des territoires pour financer et accompagner les collectivités et les entreprises pour l’installation de bornes de recharges ».