Bientôt une météo des nappes souterraines

Le 16 juin 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Bientôt sur vos écrans
Bientôt sur vos écrans

Un nouvel outil d’information et de prévision de l’évolution des nappes souterraines sera mis à disposition, dès septembre, par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Un outil précieux pour prévenir les sécheresses et les inondations.

Propriétaire du réseau piézométrique national, le BRGM dispose d’une mine d’or pour prévenir d’éventuelles sécheresses ou inondations sur le territoire. Mais ce potentiel a jusque-là été peu exploité.

Prévisions à 3 ou 6 mois

Si le service géologique national publie chaque mois un état des nappes (bulletin de situation hydrologique), il lancera à l’automne un nouvel outil permettant à la fois d’offrir des données réactualisées chaque jour sur l’ensemble des 1.600 points de prélèvements du réseau et des prévisions de 3 à 6 mois sur certains points. Des prévisions réalisées à partir des données historiques de la base Ages, qui ont été modélisées avec des données météorologiques. Les nappes réagissent en effet plus ou moins rapidement aux pluies. Dès mars 2021, il sera donc possible d’avoir de nouvelles estimations sur de potentielles sécheresses estivales.

Un site internet dédié

«Gratuit, ce nouveau site internet s’adresse à la fois aux services de l’Etat en charge de la restriction des usages de l’eau mais aussi aux agriculteurs, au grand public et aux médias», explique Bruno Mougin, co-responsable du projet MétéEAU Nappes au BRGM.

Work in progress

Logiquement, les modèles de prévision mis au point seront affinés au cours des années à venir en fonction des nouvelles données recueillies sur l’état des nappes. Selon les régions, les premiers relevés remontent à 1900, par exemple, dans le Nord, ou à 15 ans, en Bretagne.